BFM Business

Ces animaux robots tiennent compagnie aux personnes âgées

-

- - Hasbro

Après le chat, c'est un chien robot que Hasbro propose pour combler le sentiment de solitude de nos aînés. Mais ces deux compagnons virtuels ne sont pas les premiers.

Qui a dit que les peluches étaient réservées aux enfants? En tout cas pas la marque Hasbro, qui propose un chien robot conçu pour tenir compagnie aux personnes âgées.

Leur création ressemble à un chiot golden retriever en peluche. Grâce à la présence de six capteurs placés à différents endroits, lorsqu’on caresse la tête du chiot, qu’on lui tapote le dos ou qu’on lui gratte les joues, il réagit avec plusieurs mouvements ou de petits aboiements. Il répond également lorsqu’on lui parle grâce à une technologie de reconnaissance vocale.

Ce petit chien rejoint la gamme "Joy for All" qui comporte déjà un chat capable de ronronner ou de miauler sous les caresses de ses maîtres.

-
- © Hasbro

Au lancement de cette nouvelle gamme de produits, Ted Fischer, vice-président du développement au sein d’Hasbro, avait expliqué que ces animaux robotisés avaient été conçus pour apporter du bien-être sans les inconvénients et responsabilités inhérents à la possession d’un vrai compagnon à quatre pattes. De fait, avec ces robots, pas de gamelle à remplir ni de promenade... et aucun risque qu’ils ne prennent la fuite.

Mais les créations d’Hasbro ne sont pas les premières du genre. Parmi les robots de compagnie animaliers il y a aussi Paro, le bébé phoque. Inventé en 1993 par le Dr Takanori Shibata, ce robot a été conçu pour reproduire les bienfaits de la zoothérapie dans des hôpitaux ou centres de long séjour.

Recouvert d’une fourrure synthétique, Paro embarque de multiples capteurs et un logiciel d’intelligence artificielle pour "répondre" à différents stimuli comme les caresses ou les câlins.

-
- © Parorobots

De multiples tests dans des services hospitaliers ont prouvé ses bienfaits sur l’humeur et l’ouverture des personnes en contact avec ce bébé phoque. Au Japon, plus d’un millier de ces petits robots thérapeutiques ont été vendus à des maisons de retraite et à des hôpitaux et il est utilisé en France depuis deux ans environ dans une quarantaine d’établissements.

Un autre fabricant japonais, Sega, s’est essayé aux animaux robotisés avec l’aide de chercheurs. S’appuyant sur de nombreuses études montrant que la relation avec un animal apportait un sentiment de sécurité et avait de nombreux bénéfices sur l’état mental de personnes diminuées, ils ont proposé à partir de 2007 Dream Pet Series, une gamme d’animaux (un chat, un chien, un perroquet, un poussin et un hamster) capables d’interagir avec les humains.

-
- © Sega

Mais il n'y a pas que des animaux robots spécialement conçus à cet effet qui peuvent tenir compagnie à nos aînés. Certains jouets, créés au départ pour distraire les enfants, comme la peluche interactive Furby, ont aussi été utilisés pour redonner un peu de joie de vivre aux personnes âgées. Des médecins ont en effet conseillé à des familles de confier cette sorte de bestiole poilue, conçue aux Etats-Unis en 1998 par Tiger Electronics, à des personnes qui n'étaient plus capables de s'occuper au quotidien d'un animal vivant. 

-
- © Tiger Electronics

Doit-on alors se préparer à voir de plus en plus de ces peluches robotisées aux côtés de nos aînés ? C’est bien possible, surtout si leur prix diminue. Après tout, ils ne font de mal à personne et pourraient bien aider à réduire le sentiment de solitude qui frappe souvent les plus âgés.