BFM Business

A lui seul, Netflix représente 15% de la bande passante mondiale

Netflix s'est largement imposé dans la consommation de contenus vidéo. Il trône en première place des services les plus consommateurs de bande passante au monde.

Non content d'être le leader mondial du streaming vidéo, Netflix est le service le plus gourmand au monde en bande passante. C'est ce que révèle le rapport "The Global Internet Phenomena" signé Sandvine et repéré par Variety. Le document répertorie les performances des services les plus utilisés sur Internet. 

Le service lancé par Reed Hastings consomme, d'après les chiffres du rapport, 15% de la bande passante mondiale, contre 11,35% pour YouTube. Assez logiquement, l'étude établit que les services de streaming de vidéo sont les plus gros consommateurs de bande passante, avec 58% du trafic descendant. Ils sont suivis par la navigation sur le Web et le jeu en ligne.

Aux Etats-Unis, Netflix s'est imposé en tant que premier service vidéo. Il se range en seconde place, juste derrière YouTube, en Europe. 

L'étude Sandvine répertorie les services les plus gourmands en bande passante au monde.
L'étude Sandvine répertorie les services les plus gourmands en bande passante au monde. © Sandvine.

La consommation démesurée de bande passante constatée chez Netflix a ses travers. Il y a quelques mois, fin de la neutralité du Net oblige, les plus grands opérateurs mobile américains, (Verizon, AT&T, T-Mobile, Sprint…) ont commencé à brider les débits des plus grands fournisseurs de contenus, dont l'entreprise fait partie.

Tous justifient ce revirement de situation par l'importance de la bande passante occupée par les vidéos de ces plateformes sur leurs réseaux respectifs. Ces services sont accusés de bénéficier des réseaux pour faire des profits colossaux, sans reverser un centime en échange. En attendant de pouvoir faire passer Netflix ou YouTube à la caisse, les opérateurs mobile s'en remettent aux consommateurs..

https://twitter.com/Elsa_Trujillo Elsa Trujillo Journaliste BFM Tech