BFM Business

Victime d’une cyberattaque, la première chaîne de TV australienne interrompt ses programmes

Le mystère autour de la cyberattaque en France signalée lundi par l'Agence française de la sécurité des systèmes d'information (Anssi) s'épaissit, la société visée Centreon rejetant la faute sur un développeur tiers

Le mystère autour de la cyberattaque en France signalée lundi par l'Agence française de la sécurité des systèmes d'information (Anssi) s'épaissit, la société visée Centreon rejetant la faute sur un développeur tiers - NICOLAS ASFOURI © 2019 AFP

La chaîne australienne Channel 9 a dû renoncer à diffuser plusieurs programmes ce dimanche 28 mars après avoir été touchée par une cyberattaque d’ampleur.

Ecran noir sur Channel 9 ce 28 mars. Dans un tweet, la première chaîne du pays a annoncé que plusieurs de ses programmes ne pourraient être diffusés en raison d'une cyberattaque. Comme le relève ABC - le diffuseur public australien, Channel 9 n’a pu diffuser aucun programme dimanche matin, ni son journal de 17 heures. La chaîne est notamment spécialisée dans la diffusion d’informations, de sport et de téléréalité.

Travail à domicile pour les salariés

“Une cyberattaque touchant nos systèmes a interrompu nos programmes en direct aujourd’hui. Nous avons mis en place des procédures avant de nous assurer de pouvoir revenir à nos programmes habituels” a expliqué la chaîne, dont le siège est basé à Sidney.

Toujours selon ABC, l’ensemble des salariés de Channel 9 ont été appelés à travailler depuis leur domicile. Selon l’entreprise, la cyberattaque a touché les systèmes de diffusion mais pas les services d’email en interne. La chaîne n’a toutefois pas précisé de quel type de cyberattaque il s’agissait.

Capture d'écran du compte Twitter de Channel 9
Capture d'écran du compte Twitter de Channel 9 © BFMTV

Fin 2019, le groupe M6 avait été victime d’un rançongiciel, un logiciel malveillant qui chiffre les données de la victime jusqu’au paiement d’une rançon (souvent en bitcoins) aux hackers.

A l’inverse de Channel 9, la diffusion des programmes n’avait pas été touchée tandis que les outils de travail des salariés avaient été rendus inutilisables. Pendant plusieurs jours, l’ensemble des salariés du groupe M6 avaient été contraints de travailler chez eux, à l’aide de leurs mobiles. L’essentiel du parc informatique avait alors dû être renouvelé.

En avril 2015, la chaîne TV5 Monde avait été piratée par des “cyberjihadistes”, voyant la plupart de ses réseaux sociaux passer entre leurs mains. Une attaque qui avait alors coûté près de 5 millions d’euros au média public financé par la France, la Belgique, la Suisse et le Québec.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech