BFM Tech

Twitter: des numéros de téléphone d'usagers utilisés "par inadvertance" pour faire de la publicité

Le logo de Twitter.

Le logo de Twitter. - Glenn CHAPMAN / AFP

Twitter a présenté ses excuses pour avoir, par "inadvertance", utilisé des numéros de téléphone et adresses e-mail à des fins publicitaires alors que ces informations devaient servir à assurer la sécurité des comptes. Une affaire qui rappelle celle qui a fait condamner Facebook à une amende de 5 milliards de dollars.

Jusque là, les problèmes de données personnels dans les grands réseaux sociaux ne touchaient que Facebook. Aujourd'hui, c'est au tour de Twitter de reconnaître un mauvais usage des informations privées de ses utilisateurs. Dans un message publié sur sont site, le réseaux admet que des numéros de téléphone et adresses électroniques qu'il détient ont été utilisés par des annonceurs pour du démarchage publicitaire.

Le groupe présente ses "excuses" pour ce dérapage réalisé "par inadvertance". Il avoue également ne pas savoir "avec certitude combien de personnes ont été touchées". Par contre, Twitter explique comment les données privées de ses abonnés ont pu être utilisées à des fins publicitaires. Le problème repose sur le ciblage publicitaire des annonceurs qui leur permet d'authentifier les données de leurs listes marketing. 

La crainte d'une lourde amende 

Pour authentifier les données, les annonceurs ont fait correspondre leurs données avec celles de Twitter. Comment ont-ils eu accès aux bases de données du réseau social? Pas d'explication. Dans son message, le réseau admet avoir fait "une erreur" et s'excuse à nouveau.

Le problème aurait été "résolu depuis le 17 septembre", dit encore le communiqué en ligne en ajoutant que "les numéros de téléphone ou les adresses électroniques collectées à des fins de sécurité ou de sécurité à des fins publicitaires" ne seront plus utilisées. Un formulaire a été mis en ligne pour permettre aux abonnés de poser des questions à son service de protection des données.

Ces excuses vont-elles suffire à éviter des problèmes? Twitter l'espère d'autant plus qu'il y a peu de temps, Facebook a écopé une amende de 5 milliards de dollars pour avoir utilisé les numéros de téléphone et adresses électroniques des utilisateurs destinés à sécuriser leur compte à des fins de publicité ciblée.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco