BFM Business

TikTok dénonce la décision américaine, rejette les accusations sur les problèmes de sécurité

TikTok revendique plus de 100 millions d'utilisateurs aux Etats-Unis.

TikTok revendique plus de 100 millions d'utilisateurs aux Etats-Unis. - Denis Charlet © 2019 AFP

TikTok et WeChat, une autre application mobile, ne pourront plus être téléchargées aux Etats-Unis à partir de ce dimanche. L'application chinoise rejette en bloc les reproches qui lui sont adressés.

La confrontation s'envenime encore davantage entre TikTok et les Etats-Unis. Ce vendredi, le département du Commerce américain a pris la décision de bannir par décret la très populaire application, ainsi que sa consœur WeChat, des magasins d'application d'Apple et de Google. À compter de dimanche soir, il sera ainsi impossible de les télécharger aux Etats-Unis. Elles continueront néanmoins de fonctionner pour ceux les ayant déjà installées, sans pouvoir bénéficier de mises à jour.

TikTok a très vivement réagi à l'annonce américaine. "Nous désapprouvons la décision du département du Commerce et sommes déçus par sa décision de bloquer les nouveaux téléchargements de l'application à compter de dimanche, et de bannir l'utilisation de Tik aux Etats-Unis à partir du 12 novembre", fait savoir TikTok, dans une réaction transmise à BFM Tech.

Un décret "injuste"

La très populaire application rappelle avoir séduit 100 millions d'utilisateurs aux Etats-Unis, en s'engageant à protéger "leur vie privée et leur sécurité". TikTok détaille le fait d'avoir garanti cette sécurité en déployant diverses mesures, et en étant allé en la matière "bien au-delà que ce que d'autres applications sont prêtes à faire".

Pour rappel, TikTok est soupçonné par l'administration Trump d'espionnage au profit de Pékin, ce qui lui vaut ses déconvenues actuelles. "Nous continuerons de contester ce décret injuste, qui a été adopté sans procédure régulière et menace de priver le peuple américain et les petites entreprises américaines d’une plate-forme importante pour faire valoir leur voix".

Le sort de TikTok pourrait néanmoins changer si sa maison-mère, ByteDance, parvient à trouver un accord avec un acteur américain. La société d'informatique Oracle est en lice pour nouer ce "partenariat stratégique", dont les contours restent encore flous. TikTok rappelle que, dans le cas d'un tel accord, "un fournisseur de technologie américain serait responsable de la maintenance et de l’exploitation du réseau TikTok aux États-Unis, qui comprendrait tous les services et toutes les données desservant les consommateurs américains." Ce qui devrait contenter les exigences américaines en matière de sécurité.

Elsa Trujillo