BFM Tech

Voyagez chez les Lilliputiens avec Google Street View

-

- - Google

Le nouveau voyage de Google vous emmène dans un drôle d'endroit: l'attraction Miniatur-Wunderland à Hambourg. Zoom obligatoire!

Quand Google Street View nous emmène en voyage, c’est souvent dans des lieux grandioses et lointains : les pentes de l’Everest ou le fond des océans. Mais Street View permet aussi de découvrir des endroits insolites. Dernier en date : le Miniatur-Wunderland, une attraction située à Hambourg.

Cette attraction est le plus grand réseau de train électrique au monde. Ouverte en l’an 2000, elle compte aujourd’hui neuf sections représentant chacune un lieu différent. On y trouve bien sûr la ville de Hambourg, mais aussi les paysages enneigés de Scandinavie ou les boulevards de Las Vegas. Ces lieux, où vivent plus de 200.000 figurines, sont reliés entre eux par 13.000 kilomètres de rails où circulent plus de 900 mini-trains.

-
- © Google

Pour permettre aux internautes de découvrir les trésors cachés de cet univers au 1/87e, Google ne pouvait évidemment pas y envoyer ses randonneurs ou ses voitures. La firme de Mountain View a donc trouvé un partenaire pour construire une mini Google car et pour poser des caméras, très probablement des Kodak SP360, sur les trains miniatures.

La visite démarre dans la petite ville, fictive, de Knuffingen, située entre les Alpes autrichiennes et le massif du Harz en Allemagne. On y trouve sa place de marché traditionnelle mais aussi sa brigade de pompiers et son aéroport.

D’un pas, ou plus exactement d'un clic, on se retrouve en Allemagne, puis dans d’autres pays où l’on peut découvrir de nombreux lieux réels, reproduits avec une grande précision comme le château de Neuschwanstein situé en Bavière ou le Mont Rushmore aux Etats-Unis.

Les visiteurs attentifs pourront aussi découvrir des scènes de la vie courante : une course cycliste, un festival de musique et son camp de tentes, des skieurs dévalant les pentes des Alpes autrichiennes ou des habitants de Hambourg participant à une parade à Hambourg.

L’attraction, qui a déjà demandé plus de 800.000 heures de travail, a fêté l’an dernier ses 15 ans et compte ouvrir de nouvelles sections situées en France, en Angleterre en plus globalement en Afrique. Fin des travaux courant 2019 !

a lire aussi

Test : Kodak SP360, l'action-cam qui fait le tour du sujet