BFM Tech

Le Galaxy Note 7 interdit de vol dans de très nombreux pays

-

- - -

Le smartphone de Samsung fait l’objet de nouvelles mesures de bannissement aérien de la part notamment des États-Unis, du Japon, de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande et du Canada.

On croyait le cas du malheureux smartphone Galaxy Note 7 réglé. Mais il fait encore parler de lui. Alors que Samsung a stoppé sa production et sa commercialisation la semaine dernière, l’appareil est encore la cible de nouvelles interdictions. Le bal a ouvert ce vendredi 14 octobre avec les Etats-Unis qui ont banni l’appareil sur tous les vols domestiques et internationaux en raison de risques d’incendie et d'explosion.

Le Galaxy Note 7 banni d'Asie et d'Amérique du Nord

Air Canada a suivi pour les mêmes raisons le lendemain. Dimanche 16 octobre, ce fut au tour de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande de le déclarer non grata. Le Japon, enfin, vient de suivre l’exemple ce lundi matin en interdisant à son tour le Galaxy Note 7. D’autres compagnies à Singapour, aux Philippines, en Malaisie, en Indonésie ou à Taïwan ont fait de même. Jusqu’à maintenant, dans la plupart des pays, les passagers avaient seulement été contraints de voyager avec leur appareil, en le laissant éteint.

Rappelons que Samsung a incité tous les propriétaires de ce modèle à cesser de s’en servir. 2,5 millions de Galaxy Note 7 ont été rappelés à l'échelle mondiale depuis la découverte du problème de surchauffe de la batterie qui a occasionné des brûlures et des dégâts matériels allant parfois jusqu'à l'explosion.

Amélie Charnay