La police londonienne fait partie des forces impliquées dans le projet.
 

A partir de larges bases de données criminelles et d'une solution d'apprentissage automatique, une entité de la police britannique compte mieux prévenir les crimes et les récidives, à partir de mars 2019.

Votre opinion

Postez un commentaire