BFM Tech

Pour Elon Musk, l'intelligence artificielle menace plus que jamais l'humanité

Pour Elon Musk, les machines dotées d'intelligence artificielle se lasseront d'avoir affaire à des humains "lents et stupides"

Pour Elon Musk, les machines dotées d'intelligence artificielle se lasseront d'avoir affaire à des humains "lents et stupides" - HECTOR RETAMAL / AFP

Elon Musk, patron de Tesla et Space X, a fait part en Chine de sa réticence à l'égard des nouvelles technologies au cours d'un débat sur l'intelligence artificielle qui l'opposait à Jack Ma, patron d'Alibaba.

Elon Musk est synonyme d'innovation technologique, mais ce n'est pas pour autant que le concepteur d'Hyperloop, fondateur de Paypal, puis de Tesla, SpaceX, Neuralink ou SolarCity, soit naïf sur les risque qu'encourent les humains face à la puissance de l'intelligence artificielle. Ce jeudi, lors d'une conférence sur l'IA à Pékin en présence de Jack Ma, fondateur d'Alibaba, Elon Musk n'a pas hésité à afficher ses réticences.

"Le rythme de progression des ordinateurs est dingue", a-t-il relevé en faisant part de son inquiétude sur les machines dotées d'intelligence artificielle. Pour lui, elles vont finir par considérer les humains comme des êtres "lents et stupides". Face à la lenteur cérébrale des humains, il craint que les machines ne s'impatientent. Pour elles, "ce sera comme parler à un arbre".

Cette théorie n'est pas nouvelle. Pour le fondateur de Tesla, l'IA est une menace pour l'humanité au point qu'en 2017, il a proposé au congrès américain de prendre des mesures de sécurité pour se protéger. Il a réclamé un texte de loi pour réguler l'usage de l'IA.

"Je n'arrête pas de tirer le signal d'alarme, mais jusqu'à ce que les gens voient vraiment des robots tuer des personnes, ils ne sauront pas comment réagir, tellement ça leur paraît irréel. On devrait tous s'inquiéter de ces progrès", annonçait-il ne manière inquiétante. Pour lui, l'Homme risque, non pas de disparaître, mais d'être dépassé par les machines. 

Cette vision est à l'opposé de celle de Jack Ma qui voit au contraire l'intelligence artificielle comme "un progrès".

"Les ordinateurs sont peut-être intelligents mais les humains le sont beaucoup plus", a estimé le multimilliardaire chinois, qui s'apprête à quitter la tête d'Alibaba. "Nous avons inventé les ordinateurs mais je n'ai jamais vu un ordinateur créer un être humain". 
Pascal Samama avec AFP