BFM Business

PlayStation, BNP Paribas, MyCanal... de nombreux sites Web victimes d'une panne

Un clavier d'ordinateur photographié de très près, à Brest, le 25 juin 2019

Un clavier d'ordinateur photographié de très près, à Brest, le 25 juin 2019 - Fred TANNEAU © 2019 AFP

De nombreux sites et services en ligne ont été ou sont toujours inaccessibles ce 22 juillet au soir. En cause, des difficultés rencontrées par l'entreprise américaine Akamai.

Jeux vidéo, streaming, banque en ligne ou encore sites d'informations: ce 22 juillet, une panne majeure a touché une partie du Web mondial. Aux environs de 17h30, de multiples sites ont été inaccessibles pour les internautes. Différents services ont été de nouveau opérationnels aux alentours de 18h30.

Un problème chez Akamai

Selon la plateforme Downdetector, qui recense les incidents techniques en ligne, les principales victimes sont le PlayStation Network, Steam, MyCanal, BNP Paribas, mais aussi la Fnac, ou Fortnite. Des sites d'information comme Libération, Franceinfo ou Le Figaro sont également concernés. Au total, plus de 30 000 sites dans le monde sont touchés, relève le blog américain ZeroHedge.

D'après les premières informations partagées par les principaux intéressés, le problème provient de l'américain Akamai, spécialisé dans l'hébergement de données.

Comme le précise le site officiel de l'entreprise, des difficultés ont été rencontrées au niveau des DNS (Domain Name System), un répertoire chargé de traduire des noms de domaine en adresses IP. Le problème se situerait donc lors de l'acheminement des informations, et non au niveau de leur hébergement.

En juin, une panne chez Akamai avait déjà provoqué des difficultés en série chez quelque 500 partenaires, cette fois en raison d'un bug dans ses systèmes de protection contre les attaques informatiques.

L'utilisation commune de prestataires clés par les acteurs du numérique n'est pas étrangère à ces immenses pannes simultanées. De telles situations sont ainsi rencontrées lorsque des hébergeurs, comme Amazon ou le français OVH, rencontrent des problèmes techniques. Dans la majorité des cas, elles sont résolues en quelques minutes ou quelques heures.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech