BFM Business

Nouvelles règles de WhatsApp: son concurrent Signal en tête des téléchargements sur iOS et Android

Capture d'écran de l'App Store d'Apple

Capture d'écran de l'App Store d'Apple - Signal

Les internautes boudent l'application de messagerie appartenant à Facebook, qui va bientôt obliger les utilisateurs à partager leurs données personnelles avec sa maison-mère.

Les utilisateurs de WhatsApp ne digèrent pas la décision de Facebook et fuient vers la concurrence. Le 8 février prochain, ceux qui ne voudront pas partager leurs données personnelles avec Facebook (propriétaire de WhatsApp) ne pourront plus utiliser l'application.

En protestation, ils sont désormais nombreux à choisir le rival Signal, qui ne collecte et n'utilise aucune donnée personnelle à des fins commerciales.

Plébiscitée par Snowden, Musk et Dorsey

Depuis ces dernières heures, l'application Signal est en tête des téléchargements sur l'App Store d'iOS comme sur le Google Play Store d'Android dans de nombreux pays du monde, y compris en France.

Cet engouement pour l'application de messagerie est tel qu’il a provoqué certains problèmes techniques, notamment pour valider les nouveaux profils.

Sur Twitter, le fondateur de Tesla Elon Musk a appelé les internautes à utiliser Signal, alors que le lanceur d'alerte Edward Snowden, qui avait révélé les écoutes de la NSA, recommande Signal depuis plusieurs années. Jack Dorsey, patron de Twitter, a également salué la popularité croissante de Signal.

A partir du 8 février prochain, les données personnelles de tous les utilisateurs de WhatsApp dans le monde pourront être utilisées par Facebook pour proposer des services aux entreprises, notamment dans le domaine de la relation client.

Pour aider les nouveaux arrivants, Signal a par ailleurs publié un tutoriel pour importer facilement ses conversations de groupe depuis une autre application de messagerie.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech