BFM Business

Nouvelles conditions d’utilisation de WhatsApp: ceux qui les refusent seront privés de messages

L'application de messagerie sécurisée Signal est beaucoup téléchargée depuis que son concurrent WhatsApp a prévenu qu'il partagerait davantage de données avec sa maison-mère Facebook.

L'application de messagerie sécurisée Signal est beaucoup téléchargée depuis que son concurrent WhatsApp a prévenu qu'il partagerait davantage de données avec sa maison-mère Facebook. - Indranil MUKHERJEE © 2019 AFP

L’application de messagerie a reporté au 15 mai l’entrée en vigueur de ses nouvelles conditions d’utilisation, qui impliquent des transferts obligatoires de données avec Facebook.

La vive polémique survenue en janvier n'y aura rien changé: WhatsApp modifiera bel et bien ses conditions d'utilisation comme prévu, pour rendre obligatoires certains transferts de données avec Facebook. Seule la date de ce changement a été reportée: initialement prévue le 8 février, elle a finalement été fixée au 15 mai.

Ces prochaines semaines, les utilisateurs de WhatsApp verront ainsi apparaître un bandeau les invitant à accepter, ou refuser, les nouvelles règles de l'application. Ce choix ne sera pas sans conséquence. Dans son centre d'aide, l'application est venue préciser ses répercussions.

Les appels préservés

Pour ceux qui choisiraient de refuser les nouvelles conditions d'utilisation de WhatsApp, aucune suppression de compte n'est prévue. En revanche, WhatsApp prévoit un "accès limité aux fonctionnalités" de son application, le temps que ses nouvelles règles soient finalement acceptées.

Plus concrètement, et durant ce laps de temps, les utilisateurs de WhatsApp pourront "recevoir des appels et des notifications", mais ne pourront "pas lire ou envoyer de messages depuis l'application". De quoi priver WhatsApp de son principal intérêt.

WhatsApp s'efforce par ailleurs de dissuader tous ses utilisateurs désireux de migrer vers des services concurrents, dont Signal ou Telegram, qui ont connu des records de téléchargements depuis les décriées annonces de Facebook.

Les comptes supprimés ne pourront tous simplement pas être restaurés.

Si vous souhaitez supprimer votre compte sur Android, iPhone ou KaiOS, nous espérons que vous reconsidérerez votre décision. Nous ne sommes pas en mesure d'annuler cette opération, car elle efface l'historique de vos messages, vous supprime de tous vos groupes WhatsApp et supprime vos sauvegardes WhatsApp", avertit WhatsApp.

A l'annonce de ces nouvelles règles, WhatsApp avait initialement prévu que les réfractaires soient tout simplement exclus de l'application et ne puissent plus utiliser leur compte. Le service semble avoir depuis mis de l'eau dans son vin.

Pour rappel, les nouvelles conditions d'utilisation de WhatsApp prévoient de rendre obligatoires certains transferts de données avec Facebook, sa maison-mère, dans un but commercial. Ces mêmes transferts existent depuis 2016 mais pouvaient jusqu'à présent être refusés. Facebook y voit un moyen de monétiser son application et de maintenir sa gratuité.

https://twitter.com/Elsa_Trujillo_?s=09 Elsa Trujillo Journaliste BFM Tech