BFM Tech

Twitter renforce ses outils de lutte contre le harcèlement

-

- - -

Comme il l'avait annoncé, Twitter a fait un effort pour limiter les propos haineux du site. Pas sûr que cela suffise.

C’est de notoriété publique, Twitter a un problème avec les trolls et les comportements haineux. Pour y remédier, le site de microblogging vient d’annoncer le lancement de nouveaux outils pour améliorer l’expérience des utilisateurs, comme il l’avait promis il y a un mois. Ces changements concernent trois domaines : l’application, le contrôle et le signalement.

Commençons avec la fonction Masquer (ou Mute) qui permet de rendre invisibles des comptes dont l’internaute ne veut pas voir les tweets. Son champ d’action est étendu aux notifications. Elle permet désormais de masquer des mots, des hashtags et des phrases voire des conversations dont il ne veut pas recevoir de notifications. On peut masquer jusqu’à une centaine de mots. Exit donc les "connard", "salope" et autres noms d’oiseaux.

L’accès à cet outil se fait simplement depuis l’onglet "notifications" dans les Paramètres. "Réclamée par de nombreux internautes", précise Twitter, cette fonction sera encore "améliorée à l’avenir".

-
- © -

Le site rappelle également que sa politique en matière de comportement haineux interdit les propos ciblant des personnes en raison de la race, l’ethnie, l’origine, l’orientation sexuelle, le genre, l’identité de genre, la conviction religieuse, l’âge, le handicap ou la maladie. Elle n’a toutefois pas toujours été efficace. Twitter indique donc que l’ensemble de ses équipes a bénéficié d’un programme de formation, notamment pour les sensibiliser à l’histoire et à la culture des différents pays, pour qu’elles soient plus pertinentes dans leurs arbitrages.

Enfin le site de microblogging indique avoir enrichi son outil de signalement. On peut maintenant signaler directement du contenu problématique et indiquer en quoi il viole les conditions d’utilisation, que le message lui soit envoyé ou que cela s’adresse à un tiers. Le but est d’accélérer l’examen des signalements.

-
- © -

Si ces décisions vont dans le bon sens, Twitter admet ne pas s’attendre à ce que "ces annonces retirent immédiatement les comportements abusifs" du site mais il s’engage à "rapidement améliorer Twitter grâce à tout ce que nous observons et apprenons de la plate-forme".