BFM Tech

Twitter promet de nouveaux outils anti-harcèlement pour le mois de novembre

-

- - cc

Twitter, qui a toujours eu du mal à lutter contre les trolls et les harceleurs, annonce la sortie prochaine de nouveaux outils pour tenter d'en finir avec ce phénomène.

On ne compte plus les affaires de harcèlement sur Twitter ayant défrayé la chronique. Insultes, messages haineux, menaces de mort y sont hélas légion et ce depuis des années. Un problème auquel le site de microblogging va à nouveau s’attaquer dès le mois de novembre, a-t-il annoncé lors de la présentation de ses résultats trimestriels en cette fin octobre 2016.

Dans une lettre adressée à ses actionnaires, Twitter indique avoir travaillé pour concevoir des mesures de sécurité importantes et mettre à jour ses règles pour "offrir plus de contrôles aux utilisateurs sur leur expérience Twitter". Ces changements dont on ne sait encore rien seront donc révélés dans les prochaines semaines.

Des micro-mesures

Cela fait des années que Twitter essaye -souvent maladroitement- de lutter contre la violence de certains des messages diffusés par les internautes en suspendant certains Twittos ou en mettant des outils à la disposition des victimes.

Durant l’été 2013, après des menaces d'attentat à la bombe et de viol contre une journaliste britannique, le site avait promis d'améliorer les procédures d'alerte. Il lui a fallu un an et demi pour renforcer ses mesures de protection des utilisateurs en améliorant le processus de reporting et en renforçant ses règles. Un peu juste, diront certains.

En 2015, le site lançait un nouveau centre de sécurité fournissant de nombreux conseils aux utilisateurs pour qu’ils participent à la sécurisation du réseau social. Mais ces différents outils n’avaient malheureusement pas changé grand-chose. Dans un mémo publié cette même année, le PDG de l’époque, Dick Costolo, admettait que l’entreprise avait toujours mal géré ces questions.

Cette année, Twitter a de nouveau amélioré son outil pour permettre aux internautes de signaler plusieurs messages abusifs en une seule fois et de choisir avec qui ils souhaitent interagir sur le réseau. Autant de mesures n’ont pas réussi à faire taire les trolls et les cyber-harceleurs. Souhaitons que les prochains changements annoncés pas Twitter soient plus efficaces.