BFM Tech

Samsung connaît la faille du Galaxy Note 7 ... mais ne veut pas encore la révéler

-

- - -

La firme coréenne avait juré de faire toute la lumière sur les dysfonctionnements de son flagship. Elle n’a toujours pas tenu promesse, alors même qu’elle détiendrait tous les éléments pour.

Pourquoi le Galaxy Note 7, smartphone promis à un brillant avenir, a-t-il connu des problèmes de surchauffe allant jusqu’à l’explosion ? Aujourd’hui retiré de la vente et interdit dans les avions, l’appareil conserve encore tous ses mystères. Pas pour son fabriquant Samsung visiblement qui semble enfin connaître la vérité sur les dysfonctionnements de l’appareil.

Des laboratoires indépendants appelés à la rescousse

L’information provient du site web coréen The Investor. Le média affirme en effet que l’entreprise a maintenant achevé son enquête interne et qu’elle l’aurait confrontée à des structures indépendantes comme le Laboratoire de Test Coréen et l’Américain UL (Underwriters Laboratories).

Qu'est-ce qui pousse Samsung à retarder la communication de ces informations à la presse ? On l’ignore. Mais le chef de la division mobile Koh Dong-jin a exhorté plus que jamais ses salariés à ne rien faire fuiter hors des murs de Samsung dans un mail, alors que de nouvelles révélations circulent sur le prochain Galaxy S8.

Il y a une dizaine de jours, Instrumental, une société spécialisée dans l’optimisation des processus de fabrication, avait livré son analyse sur le fiasco du Galaxy Note 7. Selon elle, le design pourrait être à l’origine de la surchauffe en comprimant la batterie, écrasant la couche polymère qui sépare la cathode de l’anode et provoquant une surcharge pouvant aller jusqu’à l’explosion.

Amélie Charnay