BFM Tech

Project Wing, les drones d’Alphabet commenceront leurs livraisons en 2017

-

- - -

Des drones qui viennent déposer vos courses dans votre jardin ? C’est l’ambitieux timing à deux ans que s’est fixé le directeur du projet de drones commerciaux d’Alphabet, ex-Google, pour les Etats-Unis.

Nés au sein du Google X, le laboratoire à moonshots d’Alphabet, le projet Wing a rencontré quelques problèmes, obligeant ses ingénieurs à revenir à leur planche à dessins. Mais ces problèmes semblent derrière eux car David Vos, le directeur du programme, a annoncé hier, lundi 1er novembre, que ses drones seront prêts à commencer leur ballet aérien en 2017, selon Reuters.

Avance rapide

Le représentant de l’ex-Google indiquait être en discussion avec l’administration fédérale américaine en charge de la régulation aérienne (FAA) et d’autres acteurs pour coordonner les vols de machines automatiques sous le plafond des 152m d’altitude et indiquait "notre objectif est d’avoir un service commercial opérationnel en 2017" devant une assemblée à Washington dans le cadre d’une convention spécialisée dans le contrôle aérien. Pour être précis, David Vos fait partie d’un groupe de travail chargé, au sein de l’administration fédérale, d’établir un registre des drones, qui pourrait être mis en place d’ici la fin du mois de décembre 2016.

Le project Wing a été annoncé en août 2014 au travers d’une vidéo qui montrait un prototype voler au dessus du sol australien. L’appareil n’a rien à avoir avec les drones que les particuliers peuvent s’acheter pour occuper leurs après-midis ensoleillés. Ils mesurent 1,5 m d’envergure pour 80 cm de haut. En revanche, les aficionados de ce genre d’engins retrouveront les quatre moteurs à hélices. Alphabet a toutefois précisé que de nouveau modèle de drones devraient être dévoilés d’ici le lancement commercial du service.

La question réglementaire

Alphabet et Amazon (mais aussi Walmart, géant de la grande distribution) sont au coude à coude pour offrir un service de livraison par drones, mais les deux acteurs doivent pour l’instant mettre un frein à leurs ambitions en attendant que la FAA ait publié ses réglementations définitives pour les vols de drones commerciaux. Elles sont attendues pour le début d’année prochaine.

A noter qu’en Europe également, le débat sur les drones et la question de la réglementation fait rage, car au-delà de la question économique, se posent celles du respect de la vie privée et de la sécurité de tous.

Le représentant d’Alphabet annonçait récemment que le système permettant d’identifier les appareils et leurs utilisateurs et faire en sorte qu’il n’y ait pas de collision entre ces appareils et des avions serait prêt dans les douze prochains mois.

Il est peu probable que les drones du projet Wing assombrissent le ciel américain en 2017, mais il est en revanche assez probable, si la question de la régulation est réglée, que le service soit opérationnel et monte en puissance peu à peu.

Pierre Fontaine