BFM Tech

Panasonic GX80 : l'appareil photo incontournable de l'été

-

- - 01net.com

Ce petit poucet ne coûte que 699 euros, optique incluse, mais il réalise un (quasi) sans faute, tant sur le plan de l’équipement que des performances techniques.

A mi-chemin entre le compact expert et l’hybride familial, le Lumix GX80 de Panasonic reprend ce qui a fait le succès de la nouvelle génération d’hybrides de la marque. A savoir d’excellentes performances d’autofocus, un mode vidéo 4K impeccable et de bonnes performances photo même en basses lumières (au moins jusqu’à 3200 ISO).

Or, quand ses frères sont soit trop chers (GX8) soit trop imposants (G7), le GX80 réussit le tour de force de réunir l’essentiel de leurs performances dans un boîtier très compact… et très joli. Ce détail a de l’importance, le style étant une faiblesse récurrente de Panasonic – ses ingénieurs sont plus réputés pour leur sérieux que pour leur exubérance. Surfant sur les codes rétro de Fujifilm et de Leica, le GX80 est affublé d’un joli revêtement similicuir et ses formes rappellent un peu les boîtiers d’antan.

Une image plus nette

A son obturateur mécanique ultra silencieux de nouvelle génération s’ajoute un capteur complètement revu. S’il affiche toujours 16 Mpix comme l’écrasante majorité des appareils à monture Micro 4/3, il offre un niveau de netteté un bon cran au-dessus des générations précédentes. Dernier détail d’importance : le capteur est stabilisé sur 5 axes, une stabilisation aussi efficace en photo qu’en vidéo (avec les optiques compatibles).

Qui dit hybride dit optique interchangeable. Célébrons ce petit 12-32 mm (f/3.5-6.6), équivalent à un 24-62 mm sur un reflex plein format. La puissance de zoom et la luminosité sont certes limitées, mais à son extrême compacité – à peine 2 cm d’épaisseur une fois replié – s’ajoute une très bonne qualité optique pour un zoom livré en kit. Les photographes les plus avertis pourront bien sûr adapter toutes les optiques compatibles, qu’elles soient de Panasonic ou d'Olympus, la seule limite étant que les gros zooms auront tendance à déséquilibrer le boîtier.

La durée de vie de la batterie est un peu limite – moins de 250 images – et le viseur un peu étriqué, mais le rapport qualité/prix excuse largement ces petits défauts.

Lisez le test complet du Panasonic GX80 sur 01net.com