BFM Business

Nintendo NES Classic Mini, on a testé la console parfaite pour joueurs nostalgiques

-

- - Lionel Morillon

Minuscule, objet-jouet autant que console, la NES 2016 fait revivre trente jeux des années 80, submergeant ainsi le joueur d’alors d’une douce nostalgie, à partager d’urgence avec la relève.

En 1987, la NES arrivait en France et définissait, l’air de rien, ce qu’on pourrait attendre du marché des consoles de jeu à partir de là. Son design angulaire, son boîtier trapu et ses dégradés de gris ont marqué les rétines de toute une génération de joueurs, qui s’en souviennent encore avec émotion, qu’ils continuent à jouer ou se soient rangés des manettes.

Fidèle mais moderne

La NES Classic Mini est extrêmement compacte. On la pose sur le plat d’une main sans souci, la glisse dans un sac à dos ou une valise sans devoir sacrifier un pull ou une énième paire de chaussures.

Un design fidèle et réaménagé.
Un design fidèle et réaménagé. © Lionel Morillon

Si elle est bien plus petite que la NES originale, son design lui est, en revanche, fidèle à quelques micro détails près. On note ainsi l’apparition à l’arrière d’une prise HDMI pour la brancher à un téléviseur de 2016 – vous pourrez toujours activer une option d’affichage pour simuler le balayage des tubes cathodiques s’ils vous manquent. On relève aussi deux connecteurs repensés à l’avant pour brancher deux manettes. Pour accompagner la seule des deux fournie avec la console vous pourrez vous rabattre éventuellement sur les manettes Classique ou Classique Pro, vendues avec la Wii et la Wii U. Et, enfin, on pleurera sur l’impossibilité d’ouvrir la trappe dans laquelle on glissait les cartouches de jeu.

Trente jeux embarqués…

Et pour cause, les trente jeux sont intégrés sur un module mémoire et il n’y aura aucun moyen de mettre à jour la console plus tard sans altération légale et à la portée de tous. Nintendo vous propose donc de replonger dans trente titres qui ont fait la gloire de sa NES. On les liste ici pour que vous vous assuriez de trouver votre bonheur : Mario Bros., Super Mario Bros., Super Mario Bros. 2, Super Mario Bros. 3, Dr. Mario, Donkey Kong, Donkey Kong Jr., The Legend of Zelda, Zelda II : The Adventure of Link, Metroid, Kirby’s Adventure, Kid Icarus, Excitebike, Bubble Bobble, Castlevania, Castlevania II Simon’s Quest, Ninja Gaiden, Megaman 2, Balloon Fight, Double Dragon II : The Revenge, Final Fantasy, Galaga, Ghosts’n Goblins, Gradius, Ice Climber, Pac-Mac, Punch-Out!, StarTropics, SuperC et enfin, Tecmo Bowl.

Après une lecture un peu attentive de cette longue liste, vous aurez certainement remarqué qu’il manque quelques titres cultes, comme Tetris, qui ont marqué la NES de leur présence. Il faudra faire avec, ou plutôt sans.

Le câble de la manette est un peu court...
Le câble de la manette est un peu court... © Lionel Morillon

Dire que ces titres n’ont pas pris une ride serait un peu mentir, mais on les retrouve vraiment avec plaisir, manette en main. L’occasion de dire que Nintendo s’est montré un peu pingre au niveau de la longueur du câble de la manette. Il mesure moins de 80 cm, ce qui veut dire que vous serez collé à votre téléviseur géant et en prendrez plein les yeux. Pas forcément pour le meilleur.

Et une nouveauté bienvenue

En tout cas l’interface conçue par Nintendo est très agréable et fluide, elle met bien en avant, sous forme de grosses vignettes les jeux disponibles. On peut d’ailleurs les classer par éditeur, nom, nombre de joueurs, d’une pression du bouton Select de la manette, qui est l’exacte réplique de celle qui était fournie avec la NES. Coins carrés et gros boutons générateurs d’ampoules compris.

L'interface de la NES Classic Mini est moderne mais reprend les codes de l'époque... et on peut sauvegarder les jeux !
L'interface de la NES Classic Mini est moderne mais reprend les codes de l'époque... et on peut sauvegarder les jeux ! © Lionel Morillon

On note assez rapidement une nouveauté vraiment bienvenue. Comme dans la plupart des émulateurs de jeux NES, Nintendo a intégré une fonction de sauvegarde de ces jeux. Plus besoin de noter les codes fournis à la fin d’un niveau. Vous pourrez enregistrer jusqu’à quatre parties par titre, ce qui évitera de laisser la console tourner pendant des heures ou de vérifier que les manettes volent toujours aussi bien car vous avez perdu bêtement au moment de battre un high score. C’est un peu tricher avec l’esprit de l’époque, mais ne vous inquiétez pas, la difficulté est telle que vous accepterez sans doute ce compromis, sauf à être un puriste.

En définitive, qu’on soit séduit par l’objet, qu’on décide de papillonner de jeu en jeu, qu’on l’achète pour se faire une culture historique vidéoludique ou pour transmettre un relais à la jeune génération, cette NES Classic Mini est une réussite. Elle nourrit la nostalgie du geek, établit des ponts entre des générations de joueurs. Si on regrette de ne pas pouvoir la mettre à jour, on se consolera en se disant qu’elle n’est normalement vendue que 60 euros, quand elle est disponible en magasin... Alors, en attendant que Nintendo se décide à faire la même chose avec la Super NES, on retourne tenter de battre notre meilleur score à Bubble Bobble.

Pour en savoir plus, lire notre test complet de la Nintendo NES Classic Mini sur 01net.com