BFM Tech

Nintendo dévoile les premières images du prochain Mario

-

- - -

Nintendo a profité de l’annonce de sa future console pour dévoiler les premiers jeux disponibles à son lancement en mars 2017. Mario et Zelda sont au menu, de même que d'autres licences tierces.

Sitôt sa nouvelle Switch annoncée ce jeudi 20 octobre, Nintendo a dévoilé les premiers titres qui seront disponibles au lancement de sa nouvelle console hybride en mars 2017. Six jeux en tout, un panel modeste mais très bien étudié.

Chaque titre veut en effet rassurer les différentes familles de joueurs, du fan de Zelda en passant par les publics familiaux et les "sportifs".

Mario, l’incontournable

-
- © -

Tenu secret malgré de nombreuses rumeurs, le nouveau Mario, dont quelques séquences se dévoilent dans la vidéo de présentation de la console, devrait rassurer les fans de la marque. Totem de Nintendo, le plombier italien et moustachu sera donc de la partie dès le lancement de la console. Et pas sous la forme d’une simple évolution d’un traditionnel jeu de plateforme à déplacement horizontal, mais bien d’un jeu qui apporte du neuf à la licence trentenaire. Si le titre n’a pas encore de nom officiel, les fans sont rassurés et c’était là l’objectif de Nintendo.

Zelda: Breath of the Wild, la légende évolue

-
- © -

Annoncé de longue date – 2013 ! – pour la Wii U, le nouveau Zelda naîtra finalement en 2017 sur les deux consoles dont la nouvelle Switch. "The Legend of Zelda: Breath of the Wild" sera le premier Zelda en environnement ouvert, à l’instar des jeux d’aventures actuels et marque une nouvelle ère graphique pour Link, célèbre héro de la série. Exit le côté enfantin, les gros pixels ou le rendu dessin-animé du cell-shading, Breath of the Wild offre un aspect plus réaliste et onirique, un peu à l’instar des jeux Ico et Shadow of the Colossus.

Mario Kart, le fun et le multijoueur

-
- © -

A l’instar de Fifa/PES sur les Playstation et Xbox, Mario Kart est le genre de licence qui pousse certains fans à acheter la console uniquement pour lui. Jeu multi-joueur et familial par excellence, cette simulation de karting est l’un des piliers de la stratégie Nintendo. Sa présence au lancement avec Mario et Zelda montre que Nintendo veut frapper fort dès le début. La possibilité de jouer à 2 sur une seule console est un argument de poids pour le jeu qui naquit en 1992 sur Super Nintendo.

NBA 2K17, pour les fans de sport

-
- © -

Ça aurait pu être le foot, mais vu la puissance de Nintendo sur son marché domestique et aux USA, il n’est pas illogique que le premier gros jeu de sport disponible soit un jeu de basket. Née sur une console du concurrent historique, la Dreamcast de Sega, la licence a depuis conquis toutes les consoles de salon et les PC. Gros intérêt financier pour Nintendo: le mode joueur implique une console et une cartouche par joueur.

Skyrim, la caution hardcore gamers

-
- © -

Très fort auprès des enfants, Nintendo a toujours plus de mal à répondre aux besoins de publics plus adultes. Lancé sur PC en 2011 Skyrim, cinquième volet de la série The Elder Scroll, s’avère être une vraie caution pour joueurs sérieux. Jeu de rôle en vue subjective, très riche en dialogues et en libertés de mouvement, Skyrim est un premier pas sérieux vers un public jadis plus tourné vers les plateformes "matures" que sont le PC et les consoles concurrentes. Espérons que Nintendo réussira à conquérir son nouveau public. 

Splatoon, un gentil pas vers l’e-sport ?

-
- © -
-
- © -

Déjà sorti sur Wii, Splatoon est un jeu de tir à la troisième personne. La vidéo de présentation montre deux équipes qui se rencontrent face à un public dans une arène: le parallèle avec l’e-sport (les compétitions sportives de jeux vidéo, ndlr) est évident. Nintendo oblige, point de zombies et autres monstres démembrés mais des personnages au look mignon équipés de fusils au look de jouet projetant de la peinture.

L’histoire dira si ce genre de jeu peu, ou pas, séduire les foules, mais avec l’engouement toujours plus fort pour l’e-sport, le fait de proposer un jeu acceptable par les familles (pas de sang, violence modérée) pourrait être un atout pour Nintendo. Si le gameplay est à la hauteur – il faut aimer jouer avec une manette.

Des studios tiers par dizaines

Nintendo a retenu la leçon: une des raisons de l’échec de la Wii U est le manque de jeux développés par des éditeurs tiers. En jouant la carte de la fermeture et de la promotion de ses seules licences internes, Nintendo s’est isolé. Et a perdu. Avec une liste de pas moins de 48 studios partenaires dont Ubisoft, THQ, Sega, Telltale, Konami, Square Enix, etc. Nintendo rassure dès le lancement sur son changement de mentalité. Ce qui promet, sur le papier, un meilleur avenir à sa console de nouvelle génération. Espérons désormais pour "Big N" que le concept de la console mi-portable, mi-salon trouve son public.