BFM Tech

Microsoft abandonne son ambition d'installer un milliard de Windows 10 d'ici 2018

À horizon 2018, Microsoft avait fait le pari de réussir à installer Windows 10 sur un milliard d'appareils, smartphones et ordinateurs confondus. À un an et demi de l'échéance, le géant américain admet devoir revoir ses prétentions à la baisse.

Le chiffre magique du milliard de Windows 10 ne sera pas atteint en 2018 par Microsoft. Les porte-paroles et représentants de la société de Redmond le reconnaissent aujourd'hui. Le chiffre n'est pas hors de portée mais l'échéance est... trop courte. Et ce, malgré l'année et demie restant encore à venir.

Sans doute ont-ils vu trop gros au lancement du dernier système d'exploitation, le 29 juillet 2015 et déjà adopté par presque 350 millions d'utilisateurs à ce jour. Un chiffre donné par Microsoft, qui englobe les PC, les tablettes ou encore les consoles Xbox One... et quelques smartphones, seulement.
Les smartphones Lumia (dont les 950 et 950 XL sont les premiers représentants) équipés de Windows 10 n'ont pas réussi à percer sur le marché. Et c'est pourtant sur eux (et d'autres smartphones) que Microsoft avait misé pour installer définitivement son système sur le marché puisque le marché des PC est en berne. 

Du retard à l'allumage et des restructurations

Le développement des terminaux mobiles compatibles Windows a pris beaucoup de retard et ce, malgré le rachat d'une partie de Nokia en 2013. "En raison du recentrage de nos activités dans les téléphones, cela va prendre plus de temps que jusqu’à l’exercice 2018 pour atteindre notre objectif d’un milliard d’appareils actifs" déclarait Microsoft dans un communiqué adressé à l'AFP vendredi dernier.
Rappelons que le géant américain a procédé à la suppression de 1850 postes à la fin du mois de mai, notamment dans ses divisions mobiles en Finlande. Les smartphones ne semblent plus tout à fait être des priorités de développement dans le calendrier 2016 de l'américain. Le seul appareil de facture Microsoft a -de temps à autre- secouer la Toile est bien le Surface Phone, mais ce dernier n'est pas attendu avant l'année prochaine. Au mieux.

Pas assez de téléphones Windows 10 Mobile donc, censés venir gonfler les chiffres. Certains observateurs considèrent que si Microsoft a été trop optimiste, ses partenaires (Samsung, Acer, Lenovo, etc.) ne l'ont pas aidé non plus à atteindre l'objectif tant convoité.

Victime d'un marché saturé et verrouillé

En effet, ces derniers ne redoublent pas d'efforts pour créer des appareils carburant avec le dernier-né des Windows. Le marché de la mobilité est largement dominé par Android, suivi loin derrière d'iOS. Une situation qui ne laisse que peu de place à un troisième acteur.
Microsoft n'est pas le premier a en faire les frais. Le canadien Blackberry, bien qu'ayant développé son propre système (Blackberry OS), a été obligé de virer de bord et de passer sous pavillon Android, avec le PRIV, pour continuer à exister dans un marché saturé.

Les chiffres d'adoption de Windows 10 devraient continuer de croître doucement dans les années à venir, conséquence logique du renouvellement de machines PC dans le segment grand public. Enfin, pour rappel, le programme de migration gratuite vers Windows 10 depuis un PC Windows 7 ou 8.1 prend fin ce 29 juillet. Après cette date, il est fort possible que la conquête du marché par Windows 10 se tasse un peu. Ce qui n'arrangera sans doute pas les affaires de Microsoft.