BFM Tech

Le robot compagnon Zenbo d’Asus bientôt commercialisé

Le robot Zenbo à sa présentation par Asus au mois de mai dernier lors du salon Computex.

Le robot Zenbo à sa présentation par Asus au mois de mai dernier lors du salon Computex. - Aymeric Siméon/01net.com

Le petit humanoïde sera disponible à la vente le 1er janvier prochain à partir de 620 dollars. Mais seulement à Taïwan dans un premier temps.

C’était la grosse surprise du salon Computex 2016. Le constructeur Asus avait présenté son robot compagnon Zenbo au mois de mai dernier avec l’ambition "d’apporter la robotique dans tous les foyers". Une démonstration qui avait fait son petit effet, même si le constructeur s’était montré peu disert sur les détails techniques. Sept mois plus tard, Asus annonce sa commercialisation imminente. La machine sera disponible à la vente à partir du 1er janvier. Mais en quantités limitées et seulement à Taïwan.

Le prix sera légèrement supérieur à celui communiqué au départ : environ 620 dollars au lieu de 599 pour la version de 32 Go de stockage. Un autre modèle de 128 Go sera également proposé à 780 dollars. Pour marquer le coup, Asus a organisé un petit show étonnant où une dizaine de Zenbo se sont trémoussés sur des chants de Noël ... interprétés avec beaucoup de fausses notes.

Aucun changement niveau design. Zenbo présente toujours un corps tout rond qui se déplace sur des roulettes. Ce corps est surmonté d’une tête qui intègre un écran tactile affichant deux grands yeux et une bouche.

Grâce à la commande vocale, Zenbo peut faire livrer de la nourriture, commander un taxi, réaliser des achats en ligne, streamer de la musique, lancer la télévision ou encore jouer. Comme Amazon Echo ou Google Home. Zenbo a aussi été conçu pour apprendre la programmation aux enfants.

Le site Engadget révèle enfin qu’Asus va collaborer avec la police nationale de Taïwan. Les utilisateurs de l’humanoïde pourront, en effet, s’en servir pour émettre des appels vidéo d’urgence. On peut aussi imaginer que les forces de l’ordre prennent le contrôle à distance de Zenbo pour évaluer la situation. Comme prévu, il jouera de toutes façons le rôle d'une caméra de vidéosurveillance mobile, capable aussi bien de détecter une intrusion que de surveiller une personne âgée ou un enfant. Bref, un robot à tout faire. Mi-compagnon, mi-majordome. Dans la lignée du robot français Buddy qui semble avoir beaucoup inspiré Asus.

Amélie Charnay