BFM Business

Le compteur électrique Linky serait 800 fois moins nocif qu'un grille-pain!

Le nouveau compteur Linky

Le nouveau compteur Linky - BFMTV.com

L’Agence nationale des fréquences publie un rapport rassurant concernant les émissions des nouveaux compteurs d'ERDF.

Certains les accusent de devenir des "Big Brother à domicile". Mais la principale crainte autour des nouveaux compteurs Linky actuellement déployés par ERDF - rebaptisée Enedis - concerne leur impact sur notre santé. Un rapport publié par l'Agence nationale des fréquences (ANFR) apporte des conclusions plutôt rassurantes concernant l'impact sanitaire de Linky.

"Comme n'importe quel appareil électrique"

Contrairement aux anciens compteurs électriques, Linky communique directement avec les transformateurs de quartier pour permettre un suivi régulier de sa consommation électrique. Comme le rappelle l'ANFR, la communication se fait par câble électrique, ne faisant pas des compteurs des émetteurs radioélectriques. Mais "comme n’importe quel appareil électrique, ils créent dans leur voisinage un champ électromagnétique", précise l'agence. Un type d'ondes classé comme "cancérigène possible" par l'Organisation mondiale de la santé.

Et à ce niveau, notre exposition à ces émissions serait "très faible", avec des transmissions très brèves : moins d'une minute chaque nuit. Par ailleurs, les niveaux de champs électriques comme ceux de champs magnétiques sont tous deux en-dessous des limites réglementaires, en se situant à 20 cm du compteur. Selon le rapport, "ces faibles niveaux d’exposition diminuent très vite dès qu’on s’éloigne du compteur et deviennent difficilement mesurables".

Pas plébiscité pour autant

-
- © -

Pour l'ANFR, le compteur Linky n'est donc pas plus à risque que n'importe quel autre équipement électrique. Selon le graphique de l'ANFR, le compteur communiquant génèrerait 800 fois moins d'émissions électromagnétiques qu'un sèche-cheveux. Mais pour compléter son étude - réalisée en laboratoire-, l'organisme public effectuera également des mesures chez les particuliers et sur les transformateurs de quartier. 

Certaines associations, comme UFC Que Choisir, ne plaident pas pour autant en faveur du nouveau compteur d'ERDF. Ils dénoncent une tendance à alourdir la facture, alors que l'un des objectifs de ce compteur serait au contraire de permettre aux utilisateurs de mieux gérer leurs dépenses énergétiques. Un risque d'incendie serait également pointé du doigt, avec huit cas recensés sur les 300 000 compteurs utilisés lors de l'expérimentation. Cependant, le gestionnaire du réseau électrique rectifie : Linky embarque un disjoncteur, ce qui aurait pour effet de protéger les équipements des usagers en cas de surtension. D'après les derniers chiffres d'ERDF/Enedis, déjà 850 000 foyers et 100% des PME et PMI sont équipés de Linky.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech