BFM Business

La Nasa a testé un moteur de fusée imprimé en 3D

Le moteur imprimé en 3D testé par la Nasa.

Le moteur imprimé en 3D testé par la Nasa. - Nasa

Fabriquer entièrement un moteur en fabrication additive, c’est l’objectif de l’agence spatiale américaine. En attendant, elle a réussi à tester un prototype conçu de cette façon. Et le résultat est impressionnant.

Effet décoiffant garanti. La Nasa vient de tester l’allumage d’un moteur de fusée imprimé en 3D. Filmé et mis en ligne sur YouTube, le résultat est assez spectaculaire.

L’engin fonctionne avec de l’oxygène et de l’hydrogène liquides et atteint une puissance de poussée de plus de neuf tonnes. Si la Nasa s’intéresse de près à l’impression 3D, c’est avec l’espoir de faire baisser les coûts des missions spatiales.

L’équipe Marshall planche sur le sujet depuis trois ans. Elle a testé avec succès chaque pièce (turbopompes, injecteurs, soupapes) séparément, puis ensemble. Le tout a résisté à des températures et des pressions extrêmes. "Nous avons fabriqué et testé environ 75% des pièces nécessaires à la construction d’un moteur de fusée imprimé en 3D", a déclaré Elizabeth Robertson qui pilote le projet pour la NASA. Maintenant que la faisabilité du moteur est prouvée, la Nasa envisage de l’utiliser comme atterrisseur, propulseur et même dans l’espace.

AC