BFM Business

Instagram innove pour lutter contre le cyberharcèlement

-

- - -

Instagram a décidé de proposer un nouvel outil à ses utilisateurs pour filtrer les commentaires ajoutés à leurs publications.

Commenter oui, harceler, non. Instagram a annoncé la mise en place prochaine d’un nouvel outil pour lutter contre le cyberharcèlement. Le site de partage de photos va permettre à son demi-milliard d’utilisateurs de choisir les commentaires qu’ils acceptent ou non.

Le réseau social permettait déjà de signaler des contenus inappropriés ou indésirables et, il y a un mois, il a mis un filtre anti-harcèlement à la disposition des gestionnaires de pages d’entreprises. Désormais, il va proposer à tous les utilisateurs de filtrer les commentaires ajoutés à leurs publications, voire d’en supprimer. Autrement dit de faire eux-mêmes le travail de modération.

Les stars en premier

"Notre but est de faire d’Instagram un endroit sympa, marrant et, plus important, sûr, où les gens peuvent s’exprimer", a indiqué Nicky Jackson Colaco, responsable des relations publiques d’Instagram au Washington Post. En mettant ce contrôle entre les mains de ses utilisateurs, le site leur permet de décider ce qui est acceptable ou non. Mais ce choix a aussi un inconvénient: lorsqu’ils se tourneront vers Instagram pour se faire une opinion sur un produit ou sur un sujet d’actualité, les utilisateurs devront garder en mémoire que les commentaires pourront avoir été "sévèrement filtrés". Cela dit, ce n’est pas la vocation première du site…

Les premiers à bénéficier de ce filtre, dans les semaines qui viennent, seront les comptes ayant le plus de commentaires. Autrement dit, les personnalités les plus en vue. Le reste de la communauté devrait suivre dans un futur proche, sans que l’on sache exactement encore quand.