BFM Tech

Google lance une offensive contre Uber dans le covoiturage

-

- - Waze

Google va ouvrir son programme pilote de covoiturage s'appuyant sur Waze à toute la ville de San Francisco. Avant le reste du monde?

Alphabet, maison-mère de Google, a décidé de marcher sur les plates-bandes d’Uber. D’après le Wall Street Journal, le groupe va prochainement ouvrir son service de covoiturage, s’appuyant sur l’appli Waze, à tous les habitants de San Francisco.

Après l’avoir testé une première fois en Israël en 2015, Google avait lancé un programme pilote de covoiturage dans Waze en mai dernier. Il était réservé aux salariés d’une série d’entreprises de la Silicon Valley, dont Google (bien sûr), Wal-Mart et Adobe. Ceux-ci pouvaient s’inscrire sur l’appli de navigation routière pour être prévenus quand quelqu’un faisait le même trajet qu’eux.

La firme de Mountain View a donc décidé d’étendre ce service et prévoit même une plus grande couverture si les utilisateurs répondent une fois encore présents.

Un coût très modique pour le passager

Bien que ce nouveau service soit concurrent de celui d’Uber, il ne fonctionne pas de la même manière puisque Google n’aura pas de flotte de conducteurs. La société préfère miser sur la mise en relation de passagers avec des conducteurs qui feront de toute manière le trajet. Un peu à la manière de ce que propose Blablacar, mais seulement sur de courts trajets.

Autre différence avec Uber, les chauffeurs de Waze ne pourront pas gagner leur vie avec ce covoiturage. Le programme ne réclame, dans sa version lancée en mai, que 54 cents par mile parcouru aux passagers, moins que ce que demande Uber souligne le Wall Street Journal, et les conducteurs sont limités à deux trajets par jour. Par ailleurs, il est à noter que Google ne prend aucune commission.

Dans les prochaines semaines, tout utilisateur de Waze à San Francisco pourra donc s’inscrire comme conducteur ou comme passager. Et comme l’appli comptabilise 65 millions d’utilisateurs actifs et qu'elle dispose d’une bonne image, ce nouveau service pourrait bien être élargi au reste du monde.