BFM Tech

Google joue à Starcraft II pour améliorer son intelligence artificielle

Starcraft II est un jeu de stratégie en temps réel sorti en 2010.

Starcraft II est un jeu de stratégie en temps réel sorti en 2010. - Deepmind

L'entreprise voit dans ce jeu de stratégie complexe des similitudes avec "le désordre du monde réel".

Après avoir battu un ancien champion du monde du jeu de Go, verra-t-on un jour l’intelligence artificielle de Google détrôner des pros du sport électronique? Deepmind, une entreprise d’intelligence artificielle appartenant à Google, a annoncé un partenariat avec Blizzard, le développeur du jeu vidéo StarCraft II.

Ce titre, sorti en 2010 sur PC, est un classique du jeu de stratégie en temps réel: les joueurs s’affrontent dans une course aux ressources, à la construction et à l’armement afin de détruire les bases de leurs adversaires. C'est aussi l'un des jeux phares de la scène e-sport (compétitions professionnelles de jeux vidéo).

Les jeux vidéo, un environnement idéal

Avec ce partenariat, Deepmind souhaite améliorer ses systèmes d’intelligence artificielle. L’entreprise travaille en particulier sur l’apprentissage machine (deep learning) et l'apprentissage par renforcement (reinforced learning), des techniques qui permettent à une machine d’apprendre par elle-même à prendre la meilleure décision possible en testant des multitudes de scénarios.

"Les jeux sont l’environnement parfait pour cela”, explique Deepmind. "Ils nous permettent de développer et tester des algorithmes d’intelligence artificielle plus intelligents et flexibles, de manière rapide et efficace." Et grâce aux scores, les jeux apportent un retour immédiat sur l’efficacité de ces algorithmes. Deepmind a déjà eu recours à de nombreux jeux pour s’améliorer, comme de vieux titres en 2D d’Atari, des jeux de course automobile, et bien sûr le jeu de Go.

Accessible aux autres chercheurs

Pourquoi Starcraft II en particulier ? Pour Deepmind, ce jeu complexe possède des similitudes avec "le désordre du monde réel". Cela veut dire que les nouvelles compétences acquises par son intelligence artificielle dans le jeu pourraient trouver des applications pour des tâches dans le monde réel.

Les recherches de Deepmind profiteront aussi à d’autres. L’interface de programmation, créée par Blizzard pour permettre à Deepmind de modifier à sa guise certains aspects du jeu, sera ouverte à tous les chercheurs l’année prochaine. En tout cas, la confrontation entre l’intelligence artificielle et un joueur professionnel de Starcraft n’est pas pour tout de suite, reconnaît Deepmind: "Il nous reste encore un long chemin à parcourir".

Jamal El Hassani