BFM Tech

Google aurait-il volé l'idée du projet Loon?

-

- - Capture vidéo YouTube

Une entreprise située dans l'Arizona accuse Google d'avoir utilisé des informations confidentielles pour monter son projet de connexion à Internet grâce à des ballons stratosphériques.

Le projet Loon de Google pourrait connaître quelques turbulences. Space Data Corporation, une entreprise américaine, poursuit la firme de Mountain View en justice pour lui avoir volé des brevets confidentiels après que les dirigeants des deux sociétés se soient rencontrés en 2007.

Le projet Loon consiste à envoyer des ballons dans la stratosphère pour fournir de l’Internet haut débit aux pays ou aux zones ne bénéficiant pas de connexion terrestre. Depuis son lancement en 2013, des ballons ont notamment été testés dans de nombreux pays et ont été déployés au Sri Lanka. Prochaine étape, l’Indonésie. 

Space Data, qui a créé sa propre technologie de connexion à Internet sans fil par l’intermédiaire de ballons, fournit des entreprises pétrolières ainsi que certains services de l’armée américaine et clame que le projet Loon porte atteinte à deux de ses brevets liés à la création de réseaux aéroportés et à la capacité de récupérer en toute sécurité des objets "plus légers que l’air".

Space Data, qui a créé sa propre technologie de connexion à Internet sans fil par l’intermédiaire de ballons, fournit des entreprises pétrolières ainsi que certains services de l’armée américaine et clame que le projet Loon porte atteinte à deux de ses brevets liés à la création de réseaux aéroportés et à la capacité de récupérer en toute sécurité des objets "plus légers que l’air".

Selon Space Data Corporation, un accord de non-divulgation avait été signé par Google qui cherchait il y a presque dix ans à acheter l’entreprise. Dans sa plainte, elle ajoute que des employés de la firme de Mountain View, Serguei Brin et Larry Page avaient visité les locaux en février 2008 (photo à l’appui) et avaient profité de démonstration de sa technologie… avant de finalement rompre les négociations sous prétexte que Space Data les auraient évoquées devant un journaliste du Wall Street Journal.

C’est après cet épisode que Google aurait, d’après le plaignant, commencé à travailler sur le projet Loon. Pour Space Data, le projet développé par Google a nui à son activité et à sa réputation auprès "de ses clients existants et potentiels, de partenaires, d’investisseurs et dans l’industrie en général". L’entreprise réclame donc des dommages et intérêts dont le montant n’a pas été dévoilé.