BFM Business

Des moustaches permettent aux robots de "sentir" leur environnement

-

- - Bristol Robotics Laboratory and Sheffield Robotics

Le chat, le rat et le phoque se servent de leurs moustaches pour se repérer dans leur environnement. Une capacité que des chercheurs ont voulu reproduire.

De nombreux robots imitent des animaux et leurs comportements. On a ainsi un robot sous-marin qui ondule comme un serpent ou un autre qui court à côté d’un homme, comme un chien… Cette fois, les scientifiques ont créé un capteur inspiré par une caractéristique animale, la capacité de "sentir" son environnement avec des moustaches. Ce qu’un chat fait avec ses vibrisses.

La plate-forme robotique Bellabot conçue par plusieurs universitaires britanniques a été présentée lors d’une conférence sur la robotique et l’automatisation qui s’est déroulée en Suède. Elle intègre des moustaches tactiles, actionnées à l’aide de "muscles" électro-actifs en polymères, qui lui permettent de s’orienter pour venir au contact d’un objet ou au contraire de reculer lorsqu’il touche un objet pour trouver ensuite un itinéraire différent. L’objectif final est de cartographier une zone pour améliorer les mouvements du robot qui embarque la plate-forme.

Pour les chercheurs, cette technologie est un atout important pour les robots. Elle pourrait ainsi leur permettre de se déplacer dans des environnements sombres, dans le brouillard ou pourquoi pas sentir des changements de courant dans des eaux troubles et donc remplacer les sonars ou les radars là où ils sont inopérants.

Les Britanniques ne sont pas les seuls à plancher sur ce thème. En avril dernier, une équipe de chercheurs américains et singapouriens a développé un système qui enregistre tous les mouvements d’un réseau de "moustaches", constituées de fils en métal ultrasouple recouverts d’une gaine plastifiée, pour créer une image de l’environnement dans lequel il se déplace. Prochain objectif : créer une image 3D à partir de ces moustaches...