BFM Tech

Ces bras robotisés s’entraident pour apprendre à ramasser des objets

-

- - Capture vidéo YouTube

Un logiciel d’intelligence artificielle développé par Google aide les machines à reconnaître et à saisir correctement des objets alors qu’ils ne les connaissaient pas auparavant.

Google vient de donner un nouvel exemple d’application dans le domaine de l’intelligence artificielle en rassemblant un groupe de 14 robots pour une séance d’apprentissage collective. Ces machines – qui sont en fait des bras articulés – ont tous la même mission: ramasser un objet inconnu dans une bassine en plastique, qu'il s'agisse d'un crayon, d'une clé USB, d'une éponge ou d'une gomme. Cela peut sembler totalement anodin pour nous, humains, mais pour un robot c’est un geste extrêmement difficile à faire. Ne connaissant pas l’objet à l’avance, il a beaucoup de mal à le reconnaître, et encore plus à le saisir.

L’expérience de Google consiste à relier cette rangée de robots à un logiciel d’apprentissage automatique basé sur des réseaux neuronaux. Celui-ci a été nourri en continu par leurs tentatives successives, qu’elles soient couronnées de succès ou non. Au total, les robots ont travaillé pendant 3.000 heures et effectué 800.000 gestes. Résultat: au fur et à mesure que les bras articulés essayent de ramasser des babioles, leurs mouvements deviennent de plus en plus rapides et assurés. Au bout d’un moment, ils développent même des tactiques relativement complexes, comme celle de bouger un objet par rapport à un autre pour pouvoir mieux les saisir. Une évolution étonnante que Google a immortalisé dans une vidéo.

Gilbert Kallenborn