BFM Tech

Ce mini-robot en boyau de porc vous évitera peut-être la chirurgie

-

- - Melanie Gonick MIT

Des chercheurs du MIT ont conçu un mini-robot pliable que l'on avale dans une gélule et qui peut déloger les objets coincés dans nos estomacs, sans coup de bistouri.

Chaque année aux Etats-Unis, plus de 3.500 piles boutons sont avalées, la plupart du temps par des enfants. Ces incidents peuvent occasionner des lésions diverses et même parfois entraîner la mort.

Pour récupérer ces corps étrangers, une équipe internationale rassemblant des chercheurs du MIT, de l’université de Sheffield en Grande-Bretagne et de l’institut de technologie de Tokyo au Japon ont conçu un mini robot "origami" qui s’avale dans une capsule.

Pour sa démonstration, le MIT a utilisé une capsule de glace. Une fois avalée, elle fond et laisse place à une minuscule feuille réalisée en boyau de porc (matériau habituellement utilisé pour fabriquer des saucisses) qui se déplie, d’où l’évocation de l’origami.

Il se déplace alors en « rampant » sur la paroi de l’estomac ou en "nageant" dans les liquides gastriques jusqu’à son objectif. D’après les chercheurs, la reptation représente 80% des déplacements du mini robot et la nage 20%. Ce robot n'est toutefois pas autonome: il est contrôlé de l’extérieur par ondes magnétiques. Une fois arrivé à l’endroit recherché, il peut se replier sur la pile et être alors dirigé vers un orifice naturel.

Ce mini robot est le dernier d’une longue lignée de prototypes développés au MIT. Mais c’est le premier qui est aussi réussi. "Avec les matériaux précédents, le dispositif était trop rigide", explique Steven Guitron, un des chercheurs en charge de ce projet.

Il leur a aussi fallu concevoir un mini robot capable de se comprimer pour entrer dans la capsule et de se déployer ensuite sans perdre ses capacités. Le résultat fut donc cette feuille rectangulaire se pliant en accordéon avec au centre l’aimant et des coins repliés pour agir comme points de traction.

Si ce dispositif ne servait qu’à faire sortir une pile avalée par mégarde, il pourrait sembler disproportionné, même si les conséquences d’un tel incident peuvent être graves. Mais on peut très bien imaginer qu’il puisse aussi servir, dans un futur pas si lointain, à réparer des tissus abîmés ou à délivrer des médicaments dans une zone précise.

a lire aussi

Le robot nettoyeur d’artères révolutionne la chirurgie de demain