BFM Tech

Nos connexions Internet sont parmi les pires d’Europe

Un Macintosh SE/30

Un Macintosh SE/30 - CC, Adam Freidin (Flickr)

Un rapport classe les vitesses moyennes de connexion à travers le monde. La France n’est pas parmi les bons élèves.

Si nous croulons derrière les offres des opérateurs qui promettent des débits de plusieurs centaines de Mbps (mégabits par seconde), ce n’est pas pour autant que nos connexions à Internet sont les plus rapides. Bien au contraire. Dans son dernier rapport, la société américaine Akamai évalue la vitesse de connexion dans plus de 200 pays au premier trimestre 2016. Au niveau mondial, la moyenne s’élève à 6,3 Mbps. Une hausse de 23% depuis l’an dernier. La Corée du Sud domine le classement, suivie par la Norvège et la Suède. Tous dépassent les 20 Mbps. En queue de peloton, on retrouve le Venezuela avec 1,9 Mbps.

La France parmi les plus mauvais en Europe

Mais si la fibre continue à se déployer dans l’Hexagone, nous sommes encore à la traîne, notamment par rapport à nos voisins. Avec une moyenne de 9,9 Mbps, la France n’arrive qu’à la 45ème place mondiale, et à la 27ème place européenne - sur 31. Seuls l’Italie, la Grèce, la Croatie et Chypre font moins bien.

A gauche, le Top 10 des meilleures connexions. A droite, les connexions maximales moyennes
A gauche, le Top 10 des meilleures connexions. A droite, les connexions maximales moyennes © Akamai

Par ailleurs, les moyennes de vitesses maximales de connexion sont également calculées, donnant une bonne idée des capacités des réseaux dans les différents pays. Selon ce critère, le classement est largement dominé par l’Asie avec Singapour, Hong Kong et l’Indonésie comme trio de tête. Bien loin de ces bons élèves, la France - au 61ème rang mondial - est le seul pays du Vieux Continent à être en recul (-5,1%) par rapport à la fin 2015, avec 41 Mbps. C’est deux fois moins que la Roumanie. Par ailleurs, 19% de la population française dispose toujours d’un débit inférieur à 4 Mbps (le plus mauvais chiffre européen), contre seulement 3% en Bulgarie.

Le classement des pays européens (vitesse moyenne à gauche, vitesse maximale moyenne à droite)
Le classement des pays européens (vitesse moyenne à gauche, vitesse maximale moyenne à droite) © Akamai

Le Web mobile anglais en première place

Les vitesses de connexion sur mobile sont également analysées par Akamai. Dans ce domaine, c’est le Royaume-Uni qui s’offre la tête du classement, avec une moyenne de 27,9 Mbps. La France plafonne à 11,5 Mbps, derrière des pays comme l’Espagne ou la Slovaquie, mais loin devant les Etats-unis (5,1 Mbps). L’Algérie ferme la marche avec une vitesse moyenne de 2,2 Mbps. 

Ce rapport n’est pas le seul à placer la France parmi les moins efficaces en matière de vitesse de connexion. Chaque mois, le site Netflix publie son Speed Index, qui classe le temps de chargement de ses contenus selon les pays. En mai 2016, la France pointait à la 14ème place, sur les 17 pays européens où le service est accessible.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech