BFM Tech

Les robots-chiens de Boston Dynamics utilisés comme pom-pom girls

Le robot Spot, de Boston Dynamics

Le robot Spot, de Boston Dynamics - Boston Dynamics

Après avoir effectué, en test, des missions de sécurité, les robots chiens de Boston Dynamics se sont reconvertis en pom-pom girls à l'occasion d'un match de baseball.

Plus souvent utilisés pour des missions de sécurité, les robots de Boston Dynamics ont désormais une nouvelle corde à leur arc. Une équipe de robots pom-pom girls a été utilisée lors d'un match de baseball qui se tenait à huis clos au Japon, coronavirus oblige, a repéré le média américain TechCrunch. Ils étaient accompagnés de l'humanoïde Pepper, développé par la société SoftBank Robotics (maison-mère de Boston Dynamics depuis 2017), moins habitué à réaliser une chorégraphie qu'à accueillir les clients dans des centres commerciaux ou des entreprises.

Cette démonstration est un joli coup de communication pour l'entreprise japonaise SoftBank, qui a racheté l'équipe japonaise de baseball les Fukuoka SoftBank Hoaks en 2005.

Des robots qui suscitent la crainte

Contrairement à Pepper, les robots chiens de Boston Dynamics suscitent la crainte, en partie à cause d'un épisode de la célèbre série Black Mirror dans lequel l'héroïne est poursuivie par des robots qui ressemblent au modèle Spot. A tel point que Google, qui avait acquis Boston Dynamics en 2013, avait fini par revendre l'entreprise, craignant que ces robots lui causent du tord.

Pourtant, si les démonstrations d'adresse du modèle Atlas suggèrent que le robot pourrait être utilisé comme un combattant, les machines de Boston Dynamics n'ont pas encore trouvé de réelle utilité. Pour l'heure, ils ont simplement patrouillé, dans le cadre d'un test, dans les rues de Singapour pour contrôler le maintien de la distanciation sociale pendant la crise sanitaire. Ils ont aussi servi de support pour iPad, afin de permettre aux médecins de pratiquer la télémédecine sans risque auprès de malades du coronavirus.

A noter, les Américains peuvent désormais s'offrir le modèle Spot, pour la modique somme de 74.500 dollars, soit environ 66.300 euros. Mais il est avant tout destiné au entreprises pour les aider à réaliser des tâches répétitives où à explorer des lieux dangereux pour l'humain, par exemple dans le cadre de missions de déminage.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech