BFM Business

Les impôts payés par Facebook en France ont triplé entre 2017 et 2018

Facebook a dévoilé une nouvelle fonctionnalité.

Facebook a dévoilé une nouvelle fonctionnalité. - AFP

En 2018, la filiale française de Facebook a déclaré un chiffre d'affaires de 389 millions d'euros contre 55 millions en 2017. Ce montant fait grimper sa note fiscale de 1,96 à 5,75 millions d'euros, mais pose des questions sur le nombre d'utilisateurs en France.

Jamais les impôts de Facebook n'avait autant augmenté. En 2018, En 2018, la filiale française du groupe américain a payé 5,72 millions d'euros contre 1,96 millions d'euros l'année précédente, soit une hausse de 192% selon des documents fiscaux dévoilés par Le Journal du Net. Cette hausse est indirectement liée à la progression du chiffre d'affaires déclaré par Facebook France. Il est passé en un an de 55 à 389 millions d'euros.

Cette progression de 596% n'est pas la conséquence d'une activité commerciale plus intense mais d'une modification de la mécanique comptable que le directeur général de Facebook France, avait évoqué en janvier 2018. Laurent Solly promettait que son entreprise déclarerait ses revenus en France et plus à Dublin où elle bénéficiait d'avantages fiscaux. "À partir de 2018, les revenus Facebook France, qui ont été investis par des entreprises sur le territoire français, accompagnées par des équipes commerciales localisées en France, seront déclarés en France", affirmait alors Laurent Solly.

Un chiffre d'affaires estimé à 900 millions d'euros

Ce signe de bonne volonté fiscale s'accompagne d'une réorganisation comptable qui permet néanmoins à Facebook France de payer moins que ce qu'on pouvait attendre. Comme l'indique le JdN, son bilan affiche que le poste "autres achats et charges externes" est passé en un an de 18,6 à 325,7 millions d'euros entre 2017 et 2018 faisant fondre la marge nette. Entre ces deux exercices, le résultat courant avant impôts ne représente plus que 3,78% du chiffre d'affaires, contre 9,8% en 2017. 

Une question se pose néanmoins encore sur le montant déclaré. En 2017, Facebook indiquait que le revenu moyen par utilisateur actif en Europe s'élevait à 24,2 euros en annonçant pour la France 39 millions d'inscrits, dont 35 millions actifs chaque mois. Le chiffre d'affaires pouvait donc être estimé entre 850 et 950 millions d'euros. Avec le chiffre d'affaires déclaré pour 2018, 389 millions d'euros, le nombre d'utilisateurs serait donc de 16 millions de comptes, soit environ deux fois moins qu'en 2017.

Aux Etats-Unis, le réseau social aurait perdu quinze millions d'utilisateurs âgés de 18 à 34 ans entre 2017 et 2019. Selon les données publiées en début d'année par le cabinet Edison Research, ils seraient passés de 82 à 65 millions. Dans ses documents officiels, Facebook affirmait que, au contraire, le nombre des membres de son réseau social avait augmenté de 9% sur cette période, pour un total de 2,32 milliards d’utilisateurs dans le monde.

Pascal Samama