BFM Business

La version chinoise de TikTok va imposer des pauses de cinq secondes entre les vidéos

La musique s'écoute désormais aussi sur TikTok.

La musique s'écoute désormais aussi sur TikTok. - Drew Angerer - Getty Images North America - AFP

Suivant des règles dictées par le gouvernement chinois, l'application entend limiter l'addiction des millions de jeunes utilisateurs de smartphones aux réseaux sociaux.

Le gouvernement chinois ne veut plus que les plus jeunes passent des heures à faire défiler des vidéos TikTok. D'après le quotidien South China Morning Post, les autorités ont poussé ByteDance, la maison-mère de l'application, a mettre de nouveaux freins à l'utilisation frénétique de l'application - baptisée Douyin dans le pays.

Selon l'entreprise, de courtes vidéos de cinq secondes apparaîtront entre deux publications si un utilisateur passe trop de temps sur l'application. Les séquences, réalisées en partenariat avec le groupe local Phoenix Legend, inciteront ainsi les internautes à "aller se coucher" ou "poser le smartphone". Elles devront obligatoirement être vues jusqu'au bout des cinq secondes.

Pas plus de 40 minutes par jour

Ces nouvelles restrictions interviennent quelques jours seulement après la mise en place de règles interdisant aux moins de 14 ans de passer plus de 40 minutes sur TikTok par jour. Avec en prime un accès interdit entre 22 heures et 6 heures du matin.

Le gouvernement chinois, qui souhaite au maximum éloigner sa jeune génération des écrans, sévit régulièrement contre l'usage compulsif des réseaux sociaux, mais aussi des jeux vidéo.

Dans le pays, les moins de 16 ans n'ont désormais plus le droit de diffuser leurs parties sur des services de streaming en ligne, tandis que l'ensemble des mineurs voient leur temps de jeu en ligne limité à trois heures par semaine, les vendredi, samedi et dimanche.

Pour faire respecter l'ensemble de ces règles, les autorités chinoises imposent aux géants locaux du Web de contrôler l'identité des internautes, y compris par des systèmes de reconnaissance faciale.

En 2018, quelque 300 entreprises du secteur ont créé la fédération chinoise des sociétés de l'Internet dans le cadre de la reprise en main totale des services en ligne par le gouvernement. Parmi leurs missions figure la diffusion du "socialisme aux caractéristiques chinoises", relevait alors Les Echos.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech