BFM Business

Jeu vidéo: en Chine, les moins de 16 ans n'ont plus le droit de diffuser leurs parties en ligne

La Chine a publié de nouvelles règles pour limiter le temps passé par les plus jeunes sur les jeux vidéo.

En Chine, les restrictions visant à protéger les plus jeunes d'une trop grosse consommation de jeux vidéo s'accumulent. Comme le rapporte le South China Morning Post, une nouvelle réglementation a été adoptée par le gouvernement pour interdire les acteurs du streaming de jeu vidéo - notamment les équivalents locaux de Twitch, interdit dans le pays - à accepter les utilisateurs de moins de 16 ans.

Cette nouvelle offensive intervient quelques semaines après l'annonce de restrictions liées au temps accordé par les plus jeunes aux jeux vidéo en ligne. Fin août, le gouvernement annonçait que les mineurs chinois n'auraient le droit de jouer à ces titres que trois heures par semaine, durant le week-end.

Reconnaissance faciale pour jouer en ligne

Depuis 2019, les moins de 18 ans sont privés par la loi de jeu en ligne entre 22 heures et 8 heures du matin. Par ailleurs, il est interdit aux 8-16 ans de dépenser plus de 25 euros par mois pour s'offrir des accessoires virtuels, tandis que les 16-18 ans doivent se limiter à une dépense mensuelle de 50 euros.

Dans le collimateur du gouvernement, les géants chinois du jeu vidéo sont quant à eux pressés d'implémenter des outils destinés à identifier chaque joueur pour faire appliquer ces nouvelles règles.

Début juillet, l'entreprise Tencent - actionnaire des éditeurs de Fortnite ou de League of Legends - a ainsi mis en place un système reconnaissance faciale pour procéder à une authentification biométrique. De tels dispositifs devraient prochainement être déployés chez la concurrence.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech