Tech&Co
Tech

La firme spatiale de Jeff Bezos remporte son premier contrat avec l'armée américaine

Blue Origin développe actuellement la fusée réutilisable New Glenn, pour les années 2020.

Blue Origin développe actuellement la fusée réutilisable New Glenn, pour les années 2020. - Blue Origin

La compagnie Blue Origin, fondée par le patron d'Amazon, a remporté un contrat de 500 millions de dollars avec l'armée de l'air américaine. Une première pour cette jeune société.

Alors que le tourisme spatial reste son axe de développement, la compagnie spatiale Blue Origin du patron d'Amazon Jeff Bezos a réussi à convaincre l'Armée américaine. Elle a remporté un contrat de 500 millions de dollars (430 millions d'euros) avec l'armée de l'air américaine, une première pour cette jeune société qui essaie de rivaliser avec les acteurs établis du secteur spatial, tels SpaceX ou Arianespace.

"Merci à l'US Air Force pour votre confiance dans l'équipe Blue Origin et notre fusée NewGlenn", a tweeté Jeff Bezos.

Blue Origin est l'une des trois compagnies à avoir remporté ce contrat d'aide au développement, avec United Launch Alliance (ULA, une joint-venture Boeing-Lockheed Martin) et Northrop Grumman, selon une communication officielle de l'US Air Force.

La compagnie spatiale de Jeff Bezos développe actuellement la fusée réutilisable New Glenn, pour les années 2020, et pour laquelle elle a ouvert une usine l'an dernier. Pour ses missions de sécurité nationale, l'armée de l'air américaine recourt uniquement aux services de ULA et de SpaceX, la compagnie d'Elon Musk. Et SpaceX n'a pas été sélectionnée pour ce nouveau contrat de développement.

L'armée entend sélectionner, in fine, deux sociétés pour envoyer ses satellites dans l'espace, qui n'utiliseront que des moteurs américains, alors que les fusées Atlas qu'elle utilise actuellement sont équipées de moteurs russes. Cette sélection aura lieu au plus tôt en 2020-2021, a indiqué l'armée.

F.B avec AFP