BFM Business

IBM a développé une intelligence artificielle pour anticiper l'évolution de la maladie de Parkinson

Un patient passe un scanner.

Un patient passe un scanner. - Philippe Huguen - AFP

Cette étude, financée par la fondation Michael J. Fox, permet de mieux connaître la maladie et d'améliorer le bien-être des patients.

L'intelligence artificielle poursuit ses avancées au service de la médecine. Une étude de la revue scientifique The Lancet Digital Health explique les potentiels de l'intelligence artificielle pour mieux comprendre la maladie de Parkinson. Cette affection neuro-dégénérative ne connaît aucun traitement concret à ce jour.

Une équipe de chercheurs de l'entreprise IBM, financée par la fondation Michael J. Fox, a développé un algorithme permettant d'avoir une meilleure visibilité sur l'évolution de la maladie chez les patients.

423 patients suivis

La base de données qui a permis cette étude est décrite comme "le plus grand et solide volume de données sur des personnes touchées par la maladie de Parkinson à ce jour". Il s'agit d'une étude longitudinale, c'est-à-dire portant sur un groupe de personnes étudiées pendant un temps défini. Pour les besoins de cette étude, 423 patients atteints de la maladie à un stade précoce, et 196 patients sains ont été suivis pendant une période allant jusqu'à sept ans.

"Notre but est d'utiliser l'intelligence artificielle pour comprendre les besoins des patients et réaliser des essais cliniques efficaces. Ces objectifs sont importants car, outre la prévalence de la maladie, l'expérience des patients avec les symptômes moteurs ou non est complètement individuelle", a expliqué IBM.

L'usage de l'intelligence artificielle permet d'établir des schémas complexes des symptômes et de leur progression, le tout au moyen de l'apprentissage automatisé ("machine learning", en anglais).

Anticiper l'évolution de la maladie

Grâce à cela, il sera possible d'anticiper l'évolution de la maladie et sa gravité selon ces différents schémas. Une façon, aussi, de pouvoir minimiser ces symptômes par anticipation et d'améliorer le bien-être des patients.

L'intelligence artificielle a déjà fait ses preuves dans le médical. Aujourd'hui, on l'utilise par exemple dans la détection de cancers. Google a également annoncé la mise en développement d'une application permettant d'identifier des problèmes de peau directement sur son smartphone.

Victoria Beurnez