BFM Business
Tech

Free dévoile ses offres 5G, à moins de 20 euros par mois

Siège social de Free, à Paris

Siège social de Free, à Paris - Eric Piermont - AFP

L’opérateur téléphonique casse les prix dès son arrivée sur le marché de la 5G. Mais avec des débits qui devraient être moins importants que chez ses rivaux.

Après Orange, Bouygues Telecom et SFR (filiale du groupe Altice, comme BFMTV), c’est désormais au tour de Free de présenter l’ensemble de ses offres 5G. Et comme il l’a fait pour la 4G, l’opérateur de Xavier Niel casse considérablement les prix. Pour 19,99 euros par mois (hors promotions et sans engagement), ses clients pourront avoir accès à un forfait 5G, avec une enveloppe de 150 Go de données. Un tarif identique à celui du forfait 4G qui existait jusque-là.

Seulement 4% d’antennes 3,5 GHz

A titre de comparaison, un forfait 5G avec 150 Go coûte 64,99 euros par mois chez Orange (hors promotions et avec engagement 12 mois), 65 euros par mois chez SFR (hors promotions et avec engagement 12 mois) et 69,99 euros par mois chez Bouygues Telecom (hors promotions et avec engagement 24 mois).

Notons que ce dernier opérateur propose également, via son offre B&You, un forfait 5G de 130 Go, sans engagement, à 24,99 euros par mois. De la même manière, SFR propose un forfait 5G de 130 Go sans engagement à 30 euros par mois par le biais de sa filiale RED by SFR.

Si les tarifs de Free sont largement inférieurs à ceux des autres opérateurs, les infrastructures techniques sollicitées sont différentes. Ainsi, Orange, Bouygues Telecom et SFR s’appuient en majorité sur des antennes 3,5 GHz, non utilisées pour la 4G, qui assurent des débits bien plus importants.

Carte de couverture 5G de Free: en vert, les fréquences 700 MHz, en bleu, les fréquences 3,5 GHz
Carte de couverture 5G de Free: en vert, les fréquences 700 MHz, en bleu, les fréquences 3,5 GHz © Free

De son côté, Free s’appuie sur des fréquences déjà utilisées pour la 4G (700 MHz) dans l’immense majorité des cas, avec une meilleure portée mais aux débits plus modestes. Au total, et comme le rappelle 01net.com, 220 sites Free émettent sur les fréquences de 3,5 GHz, sur un total de 5.255 sites actifs. Soit 4% d’entre eux.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech