Tech&Co
Tech

Fonction anti-pistage publicitaire sur iOS: l’Autorité de la concurrence donne raison à Apple

L'iPhone 11 d'Apple

L'iPhone 11 d'Apple - BFMTV.COM

L’autorité administrative a rejeté les demandes des acteurs de la publicité en ligne, qui estiment qu’une nouvelle fonction d’iOS limitant le pistage publicitaire était anticoncurrentielle.

Comme prévu, les utilisateurs d’iPhone pourront bien choisir de ne pas être pistés par Facebook et consorts au printemps, avec l’arrivée d’iOS 14.5. Ce 17 mars, l’Autorité de la concurrence a rejeté les demandes des associations regroupant l’industrie de la publicité ciblée en ligne, qui réclamaient une suspension du déploiement d’une fonction de protection de la vie privée des utilisateurs, qui devront désormais donner leur accord pour être pistés. L’autorité administrative estime que, contrairement à ce qui était avancé par les acteurs de la publicité, il ne s’agit en rien d’un abus de position dominante.

Une notification pour refuser le pistage

“Une entreprise, même si elle est en situation de position dominante ou peut être regardée comme une plateforme structurante, dispose d’une liberté de principe pour fixer des règles d’accès à ses services, sous réserve de ne pas méconnaître les lois et règlements applicables et que ces règles ne soient pas anticoncurrentielles” estime l’Autorité de la concurrence dans un communiqué de presse, reconnaissant par ailleurs que la nouvelle fonction d’Apple “peut faciliter, pour l’utilisateur, la maîtrise de l’utilisation qui est faite de ses données personnelles”.

A partir de ce printemps, l’option, baptisée App Tracking Transparency (“transparence du suivi de l’application”), obligera toutes les applications collectant les données des utilisateurs d’iPhone à travers d’autres plateformes ou sur les sites Web partenaires à récolter un consentement explicite de l’utilisateur. Ce dernier verra ainsi apparaître une notification pour toutes les applications concernées après la mise à jour vers iOS 14.5.

Cette mesure de protection de la vie privée est vue d’un mauvais œil par l’industrie de la publicité ciblée, qui anticipe un fort taux de refus de la part des utilisateurs, qui pourraient n’avoir que peu d’intérêt à accepter ce pistage. Des géants comme Facebook, qui pourraient perdre une part importante de leur chiffre d’affaires, se sont ainsi attaqués à Apple, au même titre que des associations d’acteurs français.

“Nous sommes reconnaissants vis-à-vis de l'Autorité de la concurrence française d'avoir reconnu que la fonction App Tracking Transparency (ATT) d’iOS 14 est dans l’intérêt des utilisateurs français. [...] Nous sommes convaincus que les données des utilisateurs leur appartiennent et qu'ils doivent garder le contrôle sur leur partage” précise Apple à BFMTV.

Malgré l’absence de mesures conservatoires contre le déploiement d’App Tracking Transparency, l’Autorité de la concurrence annonce toutefois poursuivre l’instruction du dossier sur le fond “pour vérifier qu’Apple ne s’est pas appliquée des règles moins contraignantes qu’aux autres développeurs d’applications”.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech