Une plateforme française a dû limiter le nombre de ses travailleurs du clic, face au volume de demandes.
 

Des chercheurs français ont évalué le nombre de personnes amenées à réaliser de micro-tâches en ligne, essentiellement pour améliorer les performances d'intelligences artificielles.

Votre opinion

Postez un commentaire