BFM Business

En 2019, les applications pour iPhone et iPad ont rapporté plus de 500 milliards de dollars

L'iPhone 11 Pro

L'iPhone 11 Pro - BFMTV.com

Selon une étude américaine, l’écosystème créé par Apple a généré directement et indirectement 519 milliards de dollars dans le monde. L'essentiel de cette somme provient de la vente en ligne de produits physiques.

Douze ans après sa création, l’App Store d’Apple a entraîné la création d’un écosystème financier monumental. En se basant sur des données fournies par Apple et celles des nombreuses applications tierces, la société de conseil Analysis Group a publié une étude visant à estimer les revenus liés au magasin d’applications d’Apple, sur iPhone et iPad. Au niveau mondial et pour l’année 2019, ils sont estimés à 519 milliards de dollars, (environ 460 milliards d’euros). Soit davantage que le PIB de l’Argentine. Selon ces chiffres, l’écosystème des applications compatibles avec iOS et iPadOS est à lui seul la 25e puissance mondiale.

Comme le rappelle l’étude d’Analysis Group, ce chiffre englobe l’ensemble des transactions passant par les applications disponibles sur l’App Store, qu’il s’agisse de vente en ligne de produits alimentaires, de vêtements, mais aussi d’abonnements en tous genres. Sur son site Apple rappelle que sa commission - de 30% - ne s’applique que sur 15% de cette somme, à savoir les services dont l’abonnement est directement intégré à l’App Store. Au total, 85% des revenus générés par l’écosystème d’Apple reviennent donc entièrement aux entreprises à l’origine des applications, dont les principales se nomment Amazon ou Alibaba.

Domination chinoise

Selon les chiffres de l’étude, les ventes de services numériques - comme des abonnements à des services de streaming ou à des applications de rencontre - s’élèvent au total à 61 milliards de dollars. Le vente de biens et services physiques cumule quant à elle 413 milliards de dollars, avec 268 milliards de dollars pour le commerce de détail, 57 milliards de dollars pour le secteur du voyage, 40 milliards de dollars pour les déplacements en taxi et VTC ou encore 31 milliards de dollars pour la livraison de nourriture.

-
- © Apple

La part très importante représentée par le chiffre d’affaires des applications de commerce de détail implique logiquement une prévalence de la Chine, où la vente en ligne est largement entrée dans les habitudes. A lui seul, le pays asiatique représente 246 milliards de dollars de revenus pour l’ensemble des applications iOS. C’est bien davantage que les Etats-Unis, avec 138 milliards de dollars générés. Les applications iOS ont engendré 51 milliards de dollars de revenus en Europe.

S’ils se basent uniquement sur l’écosystème Apple, ces chiffres permettent d’évaluer l’immense impact des ventes sur mobile dans le monde: au niveau mondial, iOS ne représente que 10 à 15% des systèmes d’exploitations utilisés. L’économie numérique d’Android pourrait logiquement s’avérer encore supérieure.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech