BFM Business

"El Risitas”: l'homme au rire le plus célèbre du Web est mort à 65 ans

Juan Joya Borja ("El Risitas"), dans l'émission espagnole Ratones coloraos

Juan Joya Borja ("El Risitas"), dans l'émission espagnole Ratones coloraos - YouTube

Juan Joya Borja, qui s’est illustré par un fou rire mémorable détourné des millions de fois en ligne, est décédé ce 28 avril. Il avait notamment été à l'origine de l'expression "Issou".

Il était le rire le plus communicatif du Web, et l'un des mèmes vidéo (du nom de ces contenus repris et détournés à des fins humoristiques) les plus populaires de YouTube. L'espagnol Juan Joya Borja, dit El Risitas ("Le Rire", en français), s'est éteint ce mercredi 28 avril à Séville, annonce le quotidien ABC. Agé de 65 ans, l'homme, gravement malade depuis plusieurs mois, est décédé au centre hospitalier Virgen del Rocío.

Des sous-titres comme détournement

L'immense popularité d'El Risitas est liée à la participation de ce comédien à l'émission Ratones coloraos en 2007. Une séquence de près de quatre minutes est restée mythique: l'homme raconte alors - en espagnol - une série d'anecdotes sur son ancien métier de plongeur dans un restaurant, provoquant une série de fous rires particulièrement communicatifs.

Si le sujet initial de son propos - la perte de nombreux ustensiles de paella après avoir voulu les nettoyer dans la mer - a totalement été mis de côté, des internautes du monde entier ont ajouté de faux sous-titres dans dans leur langue pour donner de multiples sens à ses fous rires.

En France, plusieurs détournements populaires ont remplacé l'histoire originale par des sous-titres évoquant le Covid-19, la SNCF ou encore l'élimitation du PSG contre le FC Barcelone lors de l'édition 2017 de la Ligue des Champions.

Risitas plus fort qu'Oasis

Au cours des dernières années, El Risitas est devenu particulièrement populaire sur le forum 18-25 ans du site jeuxvideo.com, très utilisé par les jeunes internautes français. Avec des conséquences parfois étonnantes: au cours de la célèbre séquence, l'Espagnol prononce à plusieurs reprises le mot "Jésus", transformé par de jeunes français en "Issou".

Un nom qui correspond à celui d'une commune des Yvelines, qui a depuis fait l'objet de harcèlement répété. Le terme "Issou" est devenu si populaire qu'il a parfois supplanté l'expression "lol" ou "mdr".

Cette mise en avant de la ville d'Issou a également coûté cher à la marque de boissons sucrées Oasis. En juillet 2019, l'entreprise organise un jeu concours pour inscrire le nom d'une ville choisie par les internautes sur une cannette. A la surprise générale, c'est la petite commune de 4000 habitants qui remporte les suffrages. En raison de propos de certains membres du forum 18-25 ans, Oasis choisit d'annuler l'opération, déclenchant une campagne de boycott à son encontre.

Face aux problème de santé du Sévillan, certains internautes français avaient toutefois montré leur solidarité, avec la mise en ligne d'une cagnotte pour l'aider à combattre la maladie. La collecte a dépassé les 14.000 euros début 2021, incitant El Risitas à mettre en ligne une vidéo de remerciements sur YouTube.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech