BFM Business

Dans le monde, deux tiers des enfants en âge scolaire n'ont pas accès à internet

Au collège ou au lycée, "les enfants consultés ne sont pas satisfaits des cadres d'expression collective existants"

Au collège ou au lycée, "les enfants consultés ne sont pas satisfaits des cadres d'expression collective existants" - REMY GABALDA © 2019 AFP

Deux tiers des enfants en âge d'aller à l'école n'ont pas d'internet à leur domicile. Et ce, alors que l'enseignement à distance se développe avec la crise sanitaire.

La crise sanitaire a provoqué la fermeture des écoles et propulsé l'enseignement à distance. Mais tous les élèves ne sont pas logés à la même enseigne. Deux tiers des enfants en âge scolaire n'ont pas d'accès à internet à la maison dans le monde, alerte l'ONU ce mardi.

Au total, 1,3 milliard d'enfants âgés de 3 à 17 ans n'ont pas de connexion à l'internet à leur domicile, précise un rapport commun de l'Unicef et de l'Union internationale des télécommunications (UIT). Pour la tranche d'âge 15-24 ans, le taux est de 63%.

"Ce n'est plus un fossé numérique mais un canyon"

"Le fait qu'autant d'enfants n'aient pas accès à internet chez eux n'est plus un fossé numérique mais un canyon", s'est inquiété la responsable de l'Unicef, Henrietta Fore.

Ne pas pouvoir aller en ligne prive ces jeunes des moyens "de concourir dans l'économie moderne. Cela les isole du monde", a-t-elle ajouté. Cette situation est particulièrement grave en ces temps où la pandémie a poussé de nombreux pays fermer les écoles temporairement et à basculer l'enseignement en ligne.

Hausse des inégalités

"Pour dire les choses brutalement: le manque d'accès à l'internet prive les prochaines générations de leur avenir", a martelé Henrietta Fore.

Le rapport souligne que même avant le Covid-19, le fossé numérique participait de la hausse des inégalités, donnant peu de chances aux enfants ainsi privés d'acccès de rattraper leur retard.

Selon l'ONU, 1 enfant sur 20 en âge d'être scolarisé est connecté à la maison dans les pays à faibles revenus, contre 9 sur 10 dans les pays riches. Les pays les plus mal lotis se trouvent en Afrique sub-saharienne et en Asie du Sud où seulement 10% des enfants peuvent se connecter chez eux.

P.D. avec AFP