BFM Tech

D'où viennent les gâteaux ultra-réalistes qui inondent internet

Depuis une semaine, les réseaux sociaux sont envahis de vidéos de gâteaux en trompe-l'œil. Un succès qui n'est pas étonnant.

Ce n'est ni une échalotte, ni un citron et encore moins une sandale Crocs. Depuis plusieurs jours, les réseaux sociaux sont inondés de vidéos d'objets banals que l'on découpe de manière chirurgicale pour laisser entrevoir leur vraie nature: des gâteaux. Ces réalisations qui feraient pâlir Cédric Grolet, le spécialiste français de la pâtisserie en trompe-l'œil, viennent des quatre coins du monde.

Le New York Times s'est penché sur la genèse de cette tendance. Tout serait parti d'une vidéo publiée le 8 juillet par la branche "Tasty" du média américain BuzzFeed, spécialisée dans la cuisine, qui présentait les créations très réalistes d'une pâtisserie turque. Elle a été visionnée 30 millions de fois sur YouTube et près de 9 millions de fois sur Instagram.

Un succès logique

Des internautes ont depuis fouillé les tréfonds d'internet à la recherche d'autres créations en trompe-l'œil. Natalie Sideserf, une Américaine à la tête de son entreprise de sculpture de gâteaux, a ainsi vu des pièces datant de plusieurs mois devenir virales du jour au lendemain.

Internet se fascine depuis longtemps pour les vidéos dites "satisfaisantes". C'est-à-dire celles qui procurent une sensation de plaisir ou de bonheur, aussi bien pour leur aspect visuel qu'auditif (ASMR). C'est le cas de la manipulation de sable cinétique aussi appelé "sable magique", de la création de slime ou encore de la découpe parfaite de blocs de savon.

Sur sa chaîne YouTube, Natalie Sideserf filme l'élaboration de ses créations. La croûte qui enrobe ses gâteaux est composée de chocolat alors que d'autres utilisent plutôt un glaçage fait de sucre et de gélatine.

"Je ne mettrais jamais autant de temps et d'efforts dans quelque chose qui n'est pas aussi bon que ce qu'il paraît", a assuré l'Américaine au New York Times, interrogée sur le bon goût de ses gâteaux en trompe- l'œil.

Selon Don Caldwell, l'éditeur du site Know Your Meme qui recense les sujets viraux d'internet, le succès des pâtisseries ultra-réalistes n'est pas étonnant. Elles ne sont pas clivantes - même si certains peuvent les trouver repoussantes, elles plaisent à un large public et ne portent aucun message politique.

Les internautes se demande désormais si tout n'est pas finalement qu'un gâteau. En tout cas, la recette du mème parfait a été respectée.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech