BFM Tech

Les Etats-Unis prépareraient une cyberattaque sans précédent contre la Russie

Vladimir Poutine, le 24 septembre 2015

Vladimir Poutine, le 24 septembre 2015 - Alexei Nikolsky - Ria Novosti - AFP

Alors que des hackers russes sont suspectés d’avoir mené plusieurs attaques contre des administrations américaines, l’administration Obama serait en train de préparer une contre-attaque. Une cyber-escalade qui serait une première.

La situation en Syrie pèse lourdement dans les relations diplomatiques russo-américaines et les multiples cyberattaques attribuées à des hackers russes qui interfèrent lourdement dans la course à la présidentielle américaine ne font rien pour alléger les tensions. Au point que certains parlent à nouveau d’une guerre froide, qui pourrait bien prendre pour théâtre d’opération, pour commencer au moins, le cyberespace.

Plusieurs médias américains, dont la NBC, qui a obtenu une interview de Joe Biden, vice-président des Etats-Unis, rapportent que l’administration Obama serait en train de préparer une cyberattaque sans précédent à l’encontre de la Russie. L’objectif premier de cette opération étant de "venger" les agissements russes de ces derniers mois, selon des officiels du renseignement américain qui se sont confiés à la NBC.

Pour autant, aucun détail sur la forme que pourrait prendre cette vengeance n’a été communiqué pour l’instant. On sait simplement qu’il a été demandé à la CIA de fournir différentes options à la Maison Blanche pour une vaste opération « clandestine » conçu pour harceler et mettre dans l’embarras le Kremlin. On sait également que traditionnellement les Etats-Unis ne souhaitent pas s’en prendre à l’infrastructure du réseau, pour ne pas créer de précédent que pourraient suivre d’autres pays.

Selon les sources de la NBC, les spécialistes en cybersécurité de la CIA auraient commencé à "ouvrir les cyberportes et sélectionner leurs cibles". L’Agence aurait déjà récolté – par le passé, a priori - une grande quantité de documents qui pourraient révéler les méthodes peu orthodoxes de Vladimir Poutine.

Ces informations ne sont pas seulement des révélations d’anciens barbouzes ou de sources contactées par des journalistes. Lors d’une édition de Meet the Press, une émission de la NBC, le vice-président américain déclarait à l’animateur : "nous envoyons un message" à Vladimir Poutine et cela signifie que "cela se passera quand nous le souhaiterons et selon les circonstances qui auront le plus large impact".

Selon un haut gradé à la retraite, les cyberespions américains pourraient faire en sorte de mettre à bas les capacités de censure du Net mises en place par le Kremlin tout en révélant les accords financiers du président russe et de ses associés.

Quoi qu’il en soit, NBC rappelle que la Maison Blanche demande depuis très longtemps et assez régulièrement à la CIA de proposer des options d’opérations, y compris cyber, pour attaquer la Russie. Mais ses plans sont abandonnés avant d’être mis en application. Visiblement les dirigeants politiques américains ne souhaitent pas aller aussi loin pour l’instant.

Cependant, le contexte actuel et la tension croissante pourraient changer la donne. Une chose est certaine, les Etats-Unis vont mettre en place un système renforcé pour s’assurer que les hackers russes ne pourront pas interférer avec le vote de novembre prochain, qui verra un nouveau président américain être élu.