BFM Tech

Les coordonnées de 112.000 policiers fuitent sur Internet

Les coordonnées de policiers disponibles sur Internet.

Les coordonnées de policiers disponibles sur Internet. - PATRICK KOVARIK / AFP

En conflit avec sa direction, un employé de la Mutuelle générale de la police a copié l’ensemble des données personnelles de 112.000 policiers sur Google Drive. Une plainte a été déposée à son encontre après sa mise à pied.

C’est une fuite qui fait tache. Depuis le 2 juin, les données personnelles de 112.000 policiers sont hébergées sur Google Drive, le service de stockage en ligne de la société américaine. Non chiffrées, ces informations ne sont protégées que par un simple mot de passe. Elles contiennent les adresses et numéros de téléphone de l’ensemble des fonctionnaires concernés, qu’ils soient actifs ou retraités.

C’est un responsable d’agence de la Mutuelle générale de la police, installée à Limoges, qui serait responsable de cette fuite. En conflit avec son employeur pour une histoire de primes non versées, il aurait volontairement copié ces coordonnées sur le service. La direction a décidé de le mettre à pied, après avoir mis trois semaines à découvrir le méfait, selon les informations de RTL.

Une fuite en plein débat sur l'anonymat des policiers

Une plainte a été déposée à Toulouse par la mutuelle, mais en attendant les conclusions de l’enquête judiciaire, une requête a été adressée à Google France pour que les données soient effacées. La société serait d’ores et déjà en train de procéder à leur suppression.

Cette fuite intervient seulement deux semaines après le meurtre de deux policiers à leur domicile de Magnanville (Yvelines). Lors de l’hommage que leur avait rendu François Hollande le 17 juin dernier, le chef de l’Etat avait promis que des mesures seraient prises pour assurer l’anonymat des représentants des forces de l’ordre.