BFM Tech

Boeing 787, l'avion qu'il faut rebooter régulièrement... pour éviter le crash

-

- - CC BY 2.0 : wil_sch (flickr.com/photos/wilsch/)

Un bug logiciel causant le redémarrage simultané des 3 ordinateurs de gestion des gouvernes priverait les pilotes du contrôle de l'appareil. La solution: redémarrer le système informatique régulièrement.

Il a connu des problèmes de batteries, de moteurs, il souffre désormais de problèmes informatiques: le Boeing 787 Dreamliner est la cible d'une note de sécurité de l'autorité de sûreté aérienne des Etats-Unis qui recommande de le redémarrer régulièrement sous peine de perdre… le contrôle de l'appareil.

Selon la note FAA-2016-9436 de la Federal Aviation Association (FAA) datée du 2 décembre 2016, les trois modules informatiques en charge des gouvernes dirigeant l'avion (Flight Control Modules, FCM), sont victimes d'un bug qui pourrait les conduire à redémarrer tous ensemble. Un redémarrage inopiné qui priverait donc les pilotes de tout contrôle sur l'aéronef pendant un certain temps, une panne qui pourrait être fatale si elle intervenait au décollage ou à l'atterrissage.

La FAA recommande donc aux pilotes de redémarrer les avions au moins tous les 22 jours pour éviter que le bug ne se produise. Dans les faits, il semble rare que le système informatique d'un avion reste allumé pendant plus d'une semaine, les équipes de maintenance les éteignant pendant les opérations techniques.

Reboot obligatoire... de plus en plus fréquent

En mai 2015, une précédente note de la FAA relevait un bug de type integer overflow (dépassement d'entier) qui touchait le système électrique du 787 au bout de 248 jours. Ce bug pouvait causer une perte de courant en vol à cause du passage des générateurs en mode de sauvegarde.

Désormais, ce délai est réduit à 22 jours, le temps que les équipes de Boeing et de Diehl Aerosystems, l'entreprise allemande qui développe les FCM de l'avion, développent et déploient un patch logiciel.

Une correction qui devrait arriver "rapidement" pour le monde de l'aéronautique, c'est dire d'ici le second trimestre 2017. En attendant, vous pourrez toujours demander si le pilote de votre vol a bien pensé à redémarrer votre avion avant le décollage.