BFM Business

Un restaurateur refuse de servir un pro-Trump et se retrouve inondé d'avis négatifs

Une casquette Make America Great Again

Une casquette Make America Great Again - Mark Makela / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Un restaurateur canadien a refusé de servir un client qui portait une casquette "Make America Great Again", le slogan de campagne de Trump. L'employé s'est fait renvoyer. Depuis, la page Yelp de l'établissement est inondée d'avis négatifs postés par des anti et pro-Trump.

Yelp peut-il faire couler un restaurant? Un restaurateur canadien, qui a refusé de servir un homme portant une casquette Make America Great Again - le slogan de campagne de Trump, a reçu une pluie de notes "une étoile" sur la page Yelp de son restaurant, rapporte le média canadien CBC.

L'employé s'est fait licencier pour ne pas avoir suivi la "philosophie de tolérance" de la Sequoia Company, propriétaire du restaurant. Problème: les pro-Trump s'indignent d'un tel traitement et les anti-Trump s'insurgent que l'employé ait été renvoyé. Résultat, les avis négatifs pleuvent sur la page du restaurant. 

22 pages d'avis avec une seule étoile 

Lundi, la note de l’établissement Teahouse était de 4,5 avec 429 avis. "Ce commerce a récemment fait parler de lui dans l’actualité, ce qui signifie souvent que les gens vont venir publier leurs réactions", prévient Yelp sur la page du restaurant. "Bien que nous ne prenions pas parti dans un sens ou dans l'autre, nous nous efforçons de supprimer les publications aussi bien positives que négatives qui apparaissent être motivées plus par l'actualité, que par une réelle expérience personnelle de consommation avec le commerce", poursuit la plateforme.

Yelp affiche un avertissement sur la page du Teahouse
Yelp affiche un avertissement sur la page du Teahouse © DR

Sur Yelp, les commentaires jugés pertinents par la plateforme remontent en tête de page. Mais ça ne suffit pas à masquer la vague d'avis négatifs publiés depuis le 1 juillet. Les commentaires ne sont pas classés dans l'ordre chronologique mais par notation, de la plus mauvaise à la meilleure. On retrouve des avis avec une seule étoile jusqu'à la 22ème page. Même s'ils n'ont pas tous été publiés ces derniers jours, la majorité fait référence à l'incident. 

Avis sur la page Yelp du restaurant Teahouse
Avis sur la page Yelp du restaurant Teahouse © DR

"Le précédent manager avait le courage de défendre ses convictions. Je ne peux pas en dire autant de la personne qui l'a virée."

"Nous n'irons pas ici pendant notre visite à Vancouver. Ramenez Hodge (l'employé licencié, ndlr) qui s'est opposé au discours haineux, Make America Great Again est la croix gammée du Parti républicain."

"Trump a fait des merveilles pour l'économie américaine et les États-Unis sont meilleurs et plus forts que jamais."

La plateforme assure que ces avis ne sont pas pris en compte dans le calcul des étoiles attribuées au commerce. Si elle affirme supprimer les commentaires négatifs, seuls deux ont été effacés et ce, bien avant que l’établissement fasse partie de l’actualité, en mai 2018 et en juin 2010, peut-on lire sur la page. 

Seuls deux avis ont été supprimés
Seuls deux avis ont été supprimés © DR

Un autre établissement victime d'avis négatifs 

La plateforme avait déjà été utilisée en support de diffusion d'une idéologie politique. Un restaurant en Virginie avait refusé de servir Sarah Huckabee, la porte-parole de la Maison-Blanche, il y a quelques semaines. Dans les 24 heures qui ont suivi, une vague d'avis négatifs étaient postés sur la page Yelp de l'établissement. Mais contrairement au Teahouse, le Red Hen a désormais une moyenne d'une étoile sur cinq. Difficile de se refaire une réputation.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech