BFM Business

Trump s'est offert 10.000 publicités Facebook pour rappeler son anniversaire

-

- - SAUL LOEB / AFP

Candidat à sa propre succession en 2020, Donald Trump fait déjà campagne sur les réseaux sociaux. Cette année, son équipe a dépensé 6,7 millions de dollars, uniquement sur Facebook.

"Signez la carte d’anniversaire du président Trump!". Ce message sous forme de publication sponsorisée est apparu sur le fil d’actualité Facebook de milliers d'Américains pour rappeler le 73ème anniversaire de Donald Trump.

Plusieurs semaines avant le 14 juin, environ 10.000 publicités ont été diffusées, révèle Vice News. Le tout, pour un coût d'environ 752.000 dollars (640.000 euros). Une campagne similaire avait été menée pour l'anniversaire de Melania Trump avec près de 3300 publicités. 

Il était parfois écrit: "VITE! L’anniversaire du président Trump est DEMAIN! Il va lire les noms de toutes les personnes qui ont signé sa carte quand on les lui présentera pour son anniversaire. Verra-t-il votre nom?". 

Trump
Trump © Vice News

Collecter les contacts de partisans

Le président des Etats-Unis aurait-il peur que son anniversaire passe inaperçu? Peut-être. Mais en signant la carte d’anniversaire virtuelle, l’utilisateur fournit surtout un tas d’informations de contact. Une manière simple pour l'équipe de Donald Trump de constituer un important fichier de partisans, à réveiller quand la campagne pour la présidentielle de 2020 battra son plein.

Par ailleurs, "signer une carte d'anniversaire est quelque chose qui n'a pas l'air d'une prise de position politique. C'est une autre façon d'attirer des gens qui ne seraient pas engagés autrement", a expliqué à Vice News Marne Pike, chef de la direction de Veracity Media, une entreprise de stratégie numérique progressiste.

Trump a déjà dépensé 6,7 millions de dollars sur Facebook 

Donald Trump brigue sa propre succession et il est le candidat le plus agressif sur les réseaux sociaux. Selon les données récoltées par Acronym, une organisation sans but lucratif, le 45e président des Etats-Unis a déjà dépensé 6,7 millions de dollars (5,9 millions d’euros) uniquement sur Facebook cette année pour diffuser des publications sponsorisées, comme celle de sa carte d’anniversaire. 

Graphique
Graphique © Acronym

Le réseau social a été vivement critiqué par le passé pour son rôle joué pendant les élections et notamment lors de la présidentielle américaine de 2016. Il a depuis pris différentes mesures, notamment pour les élections européennes, afin d'encadrer les publicités politiques. En 2018, le réseau social a signé un code de bonnes pratiques contre la désinformation en ligne.

En pratique sur Facebook, un parti n’est autorisé à diffuser de la publicité politique que dans son pays (même s’il y a eu des exceptions pour les élections européennes). Par ailleurs, toute ces réclames doivent comporter clairement la mention "payé par", ce qui était le cas pour les publications relatives à l’anniversaire de Donald Trump. 

Mais Facebook semble peu enclin à ce que d'autres mettent le nez dans la gestion des publicités politiques. Il a ainsi tenté de bloquer l'outil d'analyse de l'organisation à but non lucratif ProPublica, qui propose des éléments de contexte sur les publications sponsorisées relatives à la politique. Cet outil offre notamment la possibilité de voir les publicités qui s'affichent sur le profil des autres utilisateurs.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech