BFM Tech

Sur Instagram, les influenceurs virtuels se multiplient

-

- - Instagram / Liam Nikuro

Liam Nikuro est le premier influenceur virtuel japonais. Il a été créé par une société japonaise qui entend faire de lui une figure reconnue, au même titre que ses homologues "réels".

En seulement 10 jours, le compte Instagram de Liam Nikuro compte déjà 5.300 abonnés. Avec un look streetwear, il arbore des vêtements de marques comme Valentino, Off White ou encore Acne Studios. Liam Nikuro a tout l’air d’un influenceur classique, sauf qu’il est virtuel, a repéré le média spécialisé dans la mode, Women's Wear Daily (WWD). "Né" le 28 mars 2019 au Japon, le premier influenceur virtuel du pays se définit notamment comme un producteur de musique. Le grand brun (1,80 m, 72 kg) est le fruit du travail d’une société baptisée 1sec Inc (One Second), qui possède des bureaux à Tokyo et à Los Angeles. 

Liam Nikuro n’est pas un robot, comme peut l’être Sophia, créée par Hanson Robotics. La technologie utilisée est la même que pour la création de certains effets spéciaux, la "3D/CG". Un ordinateur projette sur une surface plane des images tridimensionnelles virtuelles, créant un effet de relief et de profondeur.

Le but est de faire de Liam Nikuro un influenceur comme un autre. Et donc, de générer de l’argent en lui faisant signer des contrats avec des marques.

"Nous voulons créer un contenu aussi fascinant et cool que ce que ses homologues réels ont à offrir, et divertir les gens partout sur la planète", explique à WWD une employée en charge du projet.

La star du genre, Miquela Sousa 

Liam Nikuro n’est pas le premier influenceur virtuel. Le plus célèbre de tous est une femme appelée Miquela Sousa. Créée en 2016, elle comptabilise aujourd’hui 1,5 million d’abonnés. Sur ses photos, elle s'affiche aux côtés de stars bien réelles comme la chanteuse Rosalía Vila. Elle encourage ses fans à voter et, bien sûr, affiche fièrement les marques des vêtements qu'elle porte. 

En février 2018, "elle" confiait au journal Business of Fashion n’avoir jamais été payée pour son activité. Il existe d’autres influenceurs virtuels très populaires, comme Bermuda (131.000 abonnés), Ronnie Blawko (135.000 abonnés), ou encore Shudu (170.000 abonnés). L'arrivée de l'influenceur japonais Liam Nikuro sur le marché montre que la création de stars virtuelles pourrait devenir une activité de plus en plus lucrative.

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech